Au Japon, la mode s’invente sans cesse et s’expose dans des quartiers bien ciblés. Chaque quartier a son style, qui s’affirme aussi bien dans les boutiques que dans la rue. La jeune génération y déambule, à l’affût d’idées originales et de nouveautés, pour se façonner un look. Ces quartiers fashion sont à découvrir lors de votre séjour au Japon.

Ura-Harajuku : temple de la mode casual
A deux pas du carrefour d’Harajuku où le marketing de Gap et de Zara côtoie la diversité de style de Laforêt, le petit quartier d’Ura-Harajuku, situé derrière GAP, est une mine d’informations et de nouvelles tendances pour les designers et les passionnés de mode. On trouve, dans ses ruelles, les meilleures boutiques pour les jeunes de 18 à 25 ans, chacune caractérisée par un concept ou une marque très ciblés. Allez donc découvrir Les Zazous, Asanoha, Lad Musician, Neighborhood, Browns, Jackrose, Bapy “Busy Work Lady” (pas de signes à l’extérieur, donc impossible à trouver si vous n’avez pas de guide !), Rouge, N.44, Stance, Porter, Style Concept. Les jeunes Japonais aiment venir flâner dans ces ruelles étroites qu’ils connaissent par cœur. Le plus dur est de ne pas se perdre !!! Vous trouverez dans Ura-Harajuku, toute créativité des jeunes Japonais qui osent superposer différents styles de vêtements. La nouvelle tendance pour ce printemps : porter un bermuda sur un pantalon inséré dans des baskets montantes.

Shibuya : l’excentricité à tout petits prix
Shibuya est connu pour sa foule de jeunes, voire très jeunes Japonais, qui viennent “défiler” dans ses ruelles ou faire un tour dans leur magasin favori, le 109. La mode de Shibuya évolue extrê-mement vite et les marques et les magasins leaders se succèdent… Alors qu’Egoiste a perdu de son attrait auprès des Shibuyettes, Cecil Mc Bee et CocoBongo ont pris la succession. Les vendeuses hurlent des “Irasshaimasseiiiiiiii” de leurs voix stridentes, sur une musique techno. Si vous êtes à Shibuya, n’oubliez pas d’aller chez Franc Franc, une chaîne de magasins de décoration d’intérieure très moderne, et chez Three Minutes Happiness, au concept très novateur. Je vous conseille aussi une balade dans le quartier des Love Hotels derrière le 109. N’hésitez pas à entrer pour découvrir l’extravagance des chambres présentées en photo dans les halls d’entrée.

Daikanyama : le casual haut de gamme
La petite gare de Daikanyama est le reflet du quartier et de ses boutiques, encastrée entre les habitations traditionnelles. Les boutiques sont elles-mêmes de vieilles maisons japonaises trans-formées en magasins, comme la boutique Okura dont la marque de vêtements, Arigato, est directement inspirée du style traditionnel japonais : indigo très pur, encens, tabi ou chaussures-chaussettes des ouvriers de chantiers… Vous trouverez à Daikanyama des con-cepts uniques comme le magasin de chaussures Foot Soldier de la marque Bathing Ape, la boutique Silas, Styles by Adidas, Otsuka Tigers (perdue entre les vieilles maisons), Hollywood Ranch Market ou Evisya Tailor.

Minami-Aoyama : designers, à vos mar-ques !
Situé en haut des « Champs-Elysées » de Tokyo, Minami-Aoyama est l’endroit choisi par les marques japonaises haut de gamme : Issey Miyake, Zucca, Apoc, Haat, Tsumori Chisato, Yohji Yamamoto, Comme des Garçons, l’association Corso Como & Comme des Garçons, Undercover, A Bathing Ape. Depuis 2003, la boutique Prada, surnommée l’Epicentre, est l’un des “monuments” le plus photographié à Tokyo. Son architecture de verre est une prouesse technique dans une ville régulièrement secouée par les tremblements de terre !

La Meiji-dori : entre Harajuku et Shibuya
Cette portion de la “rue Meiji” est en quelque sorte la transition entre la culture underground de Ura-harajuku et la culture extravertie de Shibuya. Les leaders de la mode casual, comme United Arrows, Beams, Edifice, Iena, Tomorrowland, Rosebud, s’y livrent une con-currence acharnée. Et c’est en partie grâce à cette concurrence qu’ils sont en avance, car ils recherchent en permanence de nou-velles marques importées ou locales à distribuer. De plus en plus de marques du 109 s’installent sur la Meiji-Dori, amenant les “Shibuya Guys et Girls” vers Harajuku.

Grand connaisseur de la mode japonaise, Loïc Bizel, qui réside depuis 8 ans au Japon, invente le Tokyo Fashion Tour, un concept original qui propose aux professionnels de la mode étrangers de découvrir en direct toutes les facettes du marché de la mode japonaise.
www.tokyofashiontour.com
Tél. 81(0)90-3680-0836
loic@fashioninjapan.com