En cas de problème à réception de ce mail service,
vous pouvez visiter directement à http://www.jipango.com/jipango/html/info.html

n° 65
Le 14 février 2004

NOUVEAUTE CINEMA & TV EXPOSITIONS MUSIQUES

• Satanicpornocultshop : Anorexia Gas Balloon

• à l’affiche

• Dolce Vita
• Romanesques 2004
• Hina matsuri, la fête japonaise des jeunes filles
• Couleurs du Japon
• Regards Croisés

• Kan Mikami
• Le Pacifique Esprit
• Riko Goto Trio
• Mah-Jong
• Mami-Chan

SCENES DIVERS CARNET D'ADRESSES

• Théâtre nô et kyogen

• Amour et musique, au Café Chéri(e)
• Beautés du Japon

 

(Disponible également sur le site www.jipango.com "rubrique Info"
Pour ancien numéros.


ENQUETE
Merci de votre collaboration.
Nous avons reçu plus de 500 reponses.
Le resultat sera annoncé très bientôt.


Club Jipango

Rejoignez le Club Jipango, et profitez de nombreux avantages qui vous feront véritablement vivre le Japon en France !
Avantages réservés aux membres :
- Web Magazine. Envoi mensuel sur l'actualité au Japon. (vous pouvez le retrouvez sur
http://www.jipango.com/webmag/no7/webmag12211221.html
)
- Envoi à domicile du journal Jipango.
- Participation prioritaire aux conférences et soirées thématiques de l'association.
- Rencontres avec des artistes, écrivains et des spécialistes du Japon.
- Réductions dans certains magasins, restaurants et agences de voyage.

La cotisation annuelle pour devenir membre est de 25 euros par an.
Pour vous inscrire, merci de contacter à Jipango@jipango.com

NOUVEAUTE


Satanicpornocultshop - Anorexia Gas Balloon
Sonore, 2004 - www.sonore.com

Osaka, dans les années ’90. Un musicien farfelu (Ugh) rencontre un autre musicien farfelu (Chola). Et là, c’est le drame : ils décident de faire de la musique ensemble. Satanicpornocultshop est né. Après 6 albums (sous cette appellation en tout cas, on sait que les bougres ont œuvré sous d’autres noms) sortis sur leur label Nu NuLAX NuLAN, ils rejoignent Sonore et produisent le récent Anorexia Gas Balloon, avec Frank Stofer aux manettes. Un puzzle, un patchwork dadaïste et délirant qui combine électro, rythmes hip-hop, samples divers. Mais pas dans plusieurs morceaux, non non. Chaque chanson est un assemblage de tendances musicales variées. « Lesson Ugh » par exemple, qui mélange pas moins de 12 samples ; « Osui nomasare » qui reprend les paroles de « Save a prayer » de Duran-Duran, et « Dred mosque » qui reprend la mélodie du même morceau. Satanicpornocultshop a la folie du copié-collé et de la reprise : Velvet Underground, Kylie Minogue, Duran-Duran, poussant le vice jusqu’à reprendre leurs propres morceaux, voire leurs propres reprises ! Le mot de la fin est pour Michel Henritzi, qui notait dans Revue et Corrigée que ce disque « est à l’image du Japon d’aujourd’hui, saturé d’informations, de slogans publicitaires servant de support à l’imaginaire ». Une sorte de génial OGM musical.
Disque disponible chez : Bimbo Tower (5 pass. St-Antoine, Paris 11è - M° Ledru-Rollin - 01 49 29 76 70), Wave Records (36 rue Keller, Paris 11è - M° Bastille - 01 40 21 86 98).

Sonore, c’est aussi une boutique en ligne nommée Dondon qui permet de dégotter des raretés musicales nippones, grâce à un catalogue enrichi mensuellement.
02/04 : Semi, Piana, Kangaroo Paw, Yoshihide Otomo, Ruins, et bien d’autres encore.
www.sonore.com, rubrique ‘Dondon’.

CINEMA & TV


Cinéma : les films à l’affiche

Lost in Translation - de Sofia Coppola
USA, 2002 - 1h42 - sorti le 7 janvier
Le succès rencontré par le 2nd long-métrage de Sofia Coppola fait qu’il est heureusement encore à l’affiche dans de nombreuses salles.
Dans le vertige d’une ville électrique et noctambule (Tokyo), un acteur, la cinquantaine bien tassée (Bob Harris, joué par un Bill Murray au sommet) se morfond et croise Charlotte (Scarlett Johansson), aussi américaine et égarée que lui. C’est dans ce décalage permanent (horaire, culturel, linguistique…) avec le Japon que va naître entre eux une connivence sentimentale à laquelle aucun n’était préparé…
Sofia Coppola filme ici un Tokyo qu’elle connaît bien, celui des grands hôtels (elle a souvent séjourné au Park Hyatt) et des buildings démesurés, ce qui offre des séquences à la fois magnifiques et caricaturales.

L’Oiseau bonheur - de Seiji Arihara
(Tsuru ni notte) Japon, animation, 1994 - 28 mn - sorti le 21 janvier
Envoyée faire un exposé sur la catastrophe d’Hiroshima, la jeune Tomoko découvre au mémorial de la paix une statue qui, par la grâce d’une origami, prend vie et lui raconte son histoire : celle d’une enfant de 12 ans, juste après l’explosion atomique.

Horus, prince du soleil - de Isao Takahata et Hayao Miyazaki
(Taiyo no oji : Horusu no daiboken) Japon, animation, 1968 - 1h22 - sorti le 04 février
A une époque reculée, Horus est ado courageux qui retire une épée de l’épaule d’un démon de pierre, avant de se lancer dans un long voyage à la recherche des siens… Un long-métrage d’animation inspiré du Soleil de Tikisani, pièce traditionnelle du folklore aïnu de Kazuo Fukazawa.

EXPOSITIONS


Dolce Vita : exposition collective
exposition du 12 au 29 février à l’Espace Faudemer
58 rue des Trois Frères, Paris 18è - M° Abesses
infos : 06 61 75 17 00 / mericarla@free.fr

Meri Nakayama a convié ses amis designers, créateurs de mode, accessoiristes, illustrateurs… à célébrer une dolce vita à la japonaise au cœur de Montmartre. Tous ces artistes, nippons et parisiens d’adoption, expriment avec fraîcheur un romantisme à la fois désuet et dernier cri. Prenons Postics par exemple : cet illustrateur remarqué à La Fabrique (exposition ‘La Naissance’) ou aux Taulières (‘La Porte’) a réincarné son univers graphique sur un rideau parsemé de motifs floraux des années ’50 (www.postics.com). Kisayo Boccara expose pour la 2nde fois à Paris ses chapeaux, véritables créations originales ; Ako Nagasue continue de sculpter la lumière, habillant des formes creuses de guirlandes étincelantes ; Elodie Watanabe marie les matières nippones au style vestimentaire occidental…

Romanesques, le retour !
exposition du 16 au 29 février au Comptoir du Marais
spectacles les dimanches 22 et 29 février à 15h
8 rue de Moussy, Paris 4è - M° Hôtel de Ville
vernissage le jeudi 19, 18h-21h
infos : www.rmnsq.com

Les Romanesques jouent, chantent, dansent un univers désopilant basé sur le détournement des lieux communs du romantisme : imagerie médiévale, mélancolie amoureuse, scénarios à l’eau de rose et autres subtilités hilarantes. Plusieurs de leurs complices ont imaginé toutes sortes de produits dérivés de leurs spectacles, badges, dessins, figurines, cartes postales… exposés dans le Marais après un passage à l’Espace Cinko à l’automne 2003. Et en plus de cette expo romanesque, ils joueront les dimanche 22 et 29 février (15h - tarif : 5 euros) leur dernier spectacle au titre évocateur : Blanc Neige et Noir Neige, la nouvelle brise avant printemps Chansons Show (version française, chansons inédites).

Hina Matsuri, la fête japonaise des jeunes filles
exposition du 11 février au 6 mars
Centre Culturel Franco-Japonais
ouvert du lundi au samedi, 12h-18h
entrée : 5 / 4 euros (réduit)

Pour la fête des jeunes filles (le 3 mars prochain), le CCFJ propose une exposition de magnifiques poupées japonaises, comme on le fait au Japon à cette occasion. Allez-y aussi pour découvrir et pratiquer quelques arts traditionnels, dont l’origami et l’ikebana, et pour assister au spectacle pour enfants et adultes Yoko et les dairibina (conte japonais créé et raconté par Gwenola Sanquer : l’amour délicat entre une jeune fille et une statuette… entrée 5 et 7 euros).
photo : © Gahrang Lee

Couleurs du Japon : peintures et photographies
exposition de Pierre Alivon jusqu’au 16 février
aux Taulières, 10 rue de la fontaine du but, Paris 18è - M° Lamarck Caulaincourt
infos : 01 42 58 60 64
ouvert tlj 18h-02h, sauf le dimanche

Regards Croisés
Une expression libre de la beauté

exposition du 19 et 20 février, 10h – 19h (-16h au 20)

Environs 450 œuvres d’artistes japonais seront exposées ; la peinture, la céramique, l’artisanat d’art, la calligraphie… Cette exposition se tiendra sur une surface de 1000 m2 dans la salle Soufflot du Carrousel du Louvre (99 rue de Rivoli). Démonstration d’ikebana, kimono, danse traditionnelles entre 14h30 et 19h du jeudi 19.

MUSIQUES


Kan Mikami
en concert solo le samedi 14 février, 19h - avec l’association Kokeko

Guitariste et songwriter mythique au Japon, Kan Mikami a été de tous les combats politiques radicaux des années ’70, une sorte de Bob Dylan nippon, avant de se mêler à la scène underground tokyoïte : plus de 10 albums pour le label indé PSF et de nombreux sets avec Keiji Haino, Masayoshi Urabe, Motoharu Yoshizawa… Son blues minimaliste se nourrit de la musique populaire enka, porté par une guitare abrasive et une voix unique.
Espace Japon (voir carnet d’adresses) - entrée 12 euros.
L’association Kokeko (http://kokeko.free.fr) organise également une soirée autour des musiques électroniques expérimentales le jeudi 19 février aux Voûtes : avec Francisco Meirino (noise et sound art), Takashi Tsuda (installations/performances musicales) et O-Pi-O (son minimaliste).
Les Voûtes, 91 quai Panhard et Levasseur, Paris 13è - M° Bibliothèque - entrée 5 euros
www.lesvoutes.org

Le Pacifique Esprit en concert le mardi 17 février, 22h
Le Sunside, 66 rue des Lombards, Paris 1er - M° Châtelet
entrée : 12 / 10 euros (prévente)
infos : 01 40 26 21 25

jazz mystique, avec l’accordéon de Takahiro Shimizu, Marcello Zavala (guitare), Nicolas Viard (basse) et Bao Lao (batterie).

Riko Goto Trio en concert le 23 février, 21h
La Balle au bond, face au 55 quai de la Tournelle, Paris 5è
entrée : 6 / 3 euros
infos : 06 75 08 12 01

trio jazz emmené par la pianiste Riko Goto, avec Alan Silva (contrebasse) et Erkki Joutseno (batterie)

Soirée Lost in Translation, 100% Mad in Tokyo le lundi 16 février, 20h30
avec Mah-Jong (pop franco-nippone), Les Romanesques (voir rubrique ‘Expositions’), Robin et autres surpises.
La Scène, 2 bis rue des Taillandiers, Paris 11è - M° Bastille - entrée : 10 euros
http://perso.wanadoo.fr/mah-jong

Mami-chan et Toychestra le jeudi 26 février, 20h

L’électro ludique et entraînante de Mami-chan a de l’humour à revendre, et surtout beaucoup de fraîcheur. Apparue récemment aux côtés des Pascals au Café de la danse, la chanteuse japonaise installée depuis belle lurette à Paris reprend seule le chemin de la scène pour entonner ses ritournelles immédiatement reconnaissables. Minimaliste sans être pauvre, enfantine sans être puérile, sa musique est un espace d’insolence et de liberté comme on en a tous connu, avant nos 10 ans.
Cité de la Musique, Parc de la Villette, Paris 19è - M° Porte de Pantin - entrée : 16 euros (pour les tarifs réduits : 01 44 84 44 84) - www.cite-musique.com

SCENES


No et kyogen : théâtre, danse et musique
spectacles du lundi 23 au jeudi 26 février à la Maison de la Culture du Japon à Paris
entrée : 15 / 12 euros (réduit)
programme et infos : www.mcjp.asso.fr

3 jours de programmation exceptionnelle de théâtres no et kyogen, seule la MCJP pouvait se le permettre. Ces deux formes d’art scénique japonais sont bien différentes, le no présentant un caractère rituel et religieux codifié à l’extrême (ce qui en fait parfois un spectacle difficile à suivre…), alors que le kyogen est un art de la farce beaucoup plus populaire et accessible. Ils sont pourtant liés organiquement puisqu’au cours des longues journées de représentations de no (12 heures en moyenne…), les pièces de kyogen font office d’intermèdes comiques, permettant le relâchement des acteurs comme du public.
Au cours de ces quatre soirées de représentations, vous pourrez admirer du no traditionnel (Okina, le vieillard sacré) et contemporain (La muraille intérieure de Tokyo ou « l’Ombre double », d’après un texte de Paul Claudel), de célèbres pièces du répertoire de kyogen (Le singe et le carquois, interprété par trois générations d’acteurs de la famille Nomura), mais aussi un concert de musique no traditionnelle et une chorégraphie inspirée des 100 phrases pour un éventail - Les pivoines de Hase de Paul Claudel.
photo : © François Maille

DIVERS


Amour et Musique
Soirée d’amour et de musique le samedi 14 février de 21h à 02h
Café Chéri(e), 44 bvd de la Villette, Paris 19è - M° Belleville
infos : 06 30 83 91 67
entrée libre

La jeune association Atom 27 présente, après un passage au Batofar, une nouvelle soirée franco-nippone qui mêle installations, musiques, art-video et photographie. Sous le prétexte fallacieux de la fête des amoureux, elle rassemblera les œuvres kawaii de la graphiste Hideco Sano, les clichés de François Planche (Tsukiji, le marché aux poissons du port de Tokyo), les sons du dj Clarck Ken et du duo électronique ODD, et les vidéos de Aï-HZ (membre du collectif Nightriderz, qu’on a pu voir au Batofar pour Tokyozone). Arrivez tôt ! Le Café Chéri(e) est souvent bondé le samedi soir.

Tradition et modernité de beauté au Japon
festival les 14 et 15 février au Palais des Congrès de Versailles
10 rue de la Chancellerie, 78000 Versailles
entrée libre : 14h-18h le samedi 14 ; 1Oh-17h le dimanche 15

Des expositions d’arts japonais traditionnels (cérémonie du thé, origami, calligraphie, kimonos…), des représentations (tambours taïko, danse du sabre, danses traditionnelles, koto…), et un concert donné par la célèbre compositrice japonaise Missa Johnouchi, accompagnée par le chœur Yamatoji et par l’Orchestre du Conservatoire de Versailles (le samedi à 15h30).

Photos : DR
Réalisé par Guillaume Loiret et Postics

CARNET D'ADRESSES


Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly 75015 Paris
Tél : 01 44 37 95 00
http://www.mcjp.asso.fr

Espace culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris
Tél : 01 44 76 06 06
bertin.poiree@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/asstenri


Centre Culturel Franco-Japonais
8/10 passage Turquetil 75011 Paris
Tél : 01 43 48 83 64
http://www.ccfj-paris.org

Espace Japon
9 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
tél : 01 47 00 77 47 / infos@espacejapon.com
http://www.espacejapon.com