n° 62
Le 21 novembre 2003

NOUVEAUTE CINEMA & TV EXPOSITIONS MUSIQUES

• Festival OTO – nuit électronique franco-japonaise

• à l’affiche : Zatoichi et Jellyfish
• Projections vidéo : Made in Japan + Japan Series
• Nouvelles images du Japon
• Centenaire d’Ozu au Musée Guimet

• Photographies de Nobuyoshi Araki
• Toju, installations
• Noël en origamis + Futuba Fashion Academy
• Ornements de sabre et tsuba + kimonos Mitsukoshi
• Atelier Terre de lune

• Sachiko M
• Les Pascals (+ Sakamoto Hiromichi)
• Festival Octopus

SCENES DIVERS CARNET D'ADRESSES

• Voyage, la nouvelle création de Dumb Type Avantage Jipango !
• Saburo Teshigawara, Bones in Pages Avantage Jipango !
• Takeshi Yazaki et J-Dance 03
• Kojiki, théâtre de masques pour enfants
• Shiro Daimon, danses no et kabuki

• Salon du livre jeunesse – spécial Japon
• Soirée Japan is not only sushi
• Tea Expo

 

(Disponible également sur le site www.jipango.com "rubrique Info"
Pour ancien numéros.


Dîner Jipango – Shojin ryori, cuisine zen

le mardi 2 décembre 2003 à partir de 19h
au restaurant Naoko (Paris 17è)
réservations : jipango@jipango.com

Etre zen (Jipango # 10), c’est aussi manger zen. Pour les lecteurs de Jipango, le chef Michishita du restaurant Naoko a concocté un menu que n’aurait pas renié le Bouddha lui-même. Comme au temple, dégustez l’ichijiru issai (une soupe et un plat végétarien), symbole culinaire de la cuisine zen (shojin ryori), avant de découvrir les plats crées spécialement par le chef autour du zen : mariages de légumes, ‘shojin-sushi’ (un étonnant sushi végétarien !), gâteaux à base de yuba (dérivé du tofu) et de banane... Le chef Michishita assurera les démonstrations et les ateliers de cuisine. Recettes fournies ! L’occasion d’une rencontre culinaire, conviviale, franco-japonaise et zen, entre les lecteurs et les membres de l’équipe Jipango. L’occasion également de partager nos idées, nos souvenirs, nos projets sur le Japon.

Le nombre de places est limité, merci de réserver le plus tôt possible !
PAF : 35 euros (boisson comprise : sake, vin, bière, thé vert...)



Jipango # 10 : êtes-vous zen ?

Devenir zen, et le rester. Dans le dernier numéro de Jipango, à paraître en début de semaine prochaine, retrouvez le zen dans tous ses états : témoignages, récits de voyage, arts martiaux et objets-cultes... Un Jipango minimaliste, toujours gratuit et utile !
Sur notre site internet www.jipango.com, participez à notre enquête sur le profil des lecteurs, et gagnez 2 allers-retours Paris/Japon offerts par Air France !

Club Jipango
Rejoignez le Club Jipango, et profitez de nombreux avantages qui vous feront véritablement vivre le Japon en France !
Avantages réservés aux membres :
- Web Magazine. Envoi mensuel sur l'actualité au Japon. (vous pouvez le retrouvez sur http://www.jipango.com/webmag/no3/webmag0703.html)
- Envoi à domicile du journal Jipango.
- Participation prioritaire aux conférences et soirées thématiques de l'association.
- Rencontres avec des artistes, écrivains et des spécialistes du Japon.
- Réductions dans certains magasins, restaurants et agences de voyage.

La cotisation annuelle pour devenir membre est de 25 euros par an.
Pour vous inscrire, merci de contacter à Jipango@jipango.com

NOUVEAUTE


OTO – nuit électronique franco-japonaise

Le samedi 20 décembre au Glaz’art - Paris 19è

Derrière un nom branchouille-pompeux (‘Japan is so chic’), la programmation japonaise du Glaz’art cache l’excellente surprise de cette fin d’année. Rien à jeter dans ces deux semaines de cinéma (polars, classiques, indé), de musiques électroniques (Atau Tanaka), de mangas, marquées par la soirée de clôture OTO. Le 20 décembre, l’association OTO, déclarée d’intérêt public pour tous les amateurs de musiques électroniques entre France et Japon (info.oto@free.fr) invite le musicien Yoshihiro Hanno et les dj Taro (Japon-electronica) et Cabanne (France-minimal dancing) pour une nuit qu’on pressent éclectique et convulsive.
programme complet : www.glazart.com et 01.40.36.55.65

CINEMA & TV


Zatoichi de Takeshi Kitano
Japon, 2003, 1h56
en salle depuis le 05 novembre

Un vagabond aveugle manie le sabre comme personne dans le Japon du 19è siècle. Le Zatoichi de Kitano, récompensé d’un Lion d’argent au dernier festival de Venise, est inspiré d’une fameuse série tv très populaire au Japon dans les années ’60. Kitano conserve et magnifie l’esthétique du film de sabre, car les combats sont nombreux et fulgurants entre Zatoichi et les sbires du gang Ginzo, qui terrorise un petit village de montagne. Mais il saupoudre aussi le genre de sa sauce comique et burlesque. Les gags et autres chorégraphies loufoques, variations habituelles chez Kitano (Jugatsu, Hana Bi, L’été de Kikujiro), donnent à Zatoichi sa forme, et son charme, alternant avec la beauté dépouillée des combats au sabre, les séquences contemplatives, et les dialogues trucculents.

Jellyfish de Kiyoshi Kurosawa
Japon, 2003, 1h32
sortie le 03 décembre

Kiyoshi, l’autre Kurosawa, présentait son Jellyfish à Cannes cette année devant un public mitigé. Mais la moue était la figure obligée de Cannes 2003, et le dernier frisson de Kurosawa mérite mieux que ce qu’il a récolté (rien). Non seulement pour le couple inédit qu’il propose (un ado à la dérive et une méduse), mais aussi pour l’interprétation lumineuse du jeune Joe Odagiri (dans le rôle de Yuji – voir photo), enfin pour la veine fantastico-dramatique et inquiétante que continue de cultiver Kiyoshi Kurosawa après Cure, Charisma, ou Kairo..

Vidéo expérimentale et high-tech
Made in Japan, projections au Cube
le jeudi 27 novembre, 20h30
entrée : 2 & 3 euros
renseignements : 01.58.88.3000 et www.lesiteducube.com

Cette ‘Fenêtre du Jeudi’ au Cube s’ouvre sur le Japon et sa production vidéo. Au programme, concocté par l’association Cinefeel (www.cinefeel.org) : de petits chefs d’oeuvre comiques (Devil Robots), insolites (Imai Toonz) ou kitsch (Hideyuki Tanaka) rarement projetés en Europe. On en profitera pour lever le voile sur la scène VJ (mix de sons et d’images) de Tokyo, l’une des plus fourmillantes au monde.
(photos © Powergraphixx et Devil Robots)

Japan Series de Cécile Fontaine
à la Maison des Arts de Créteil
contact : voir plus bas rubrique Scènes (Dumb Type)

Cette réalisatrice de courts-métrages expérimentaux aux frontières du rêve, de la politique et du jeu, n’a pas vraiment posé sa caméra au Japon. Pour créer ce Japan Series, elle qui a la manie de récupérer des films trouvés (ici, un documentaire sur une performance de danse buto), a lifté des images passées pour leur donner une couleur nouvelle – du 19 au 22 novembre, 20h
+ projections du lieu alternatif VC Tokyo autour de l’image et de la société du spectacle – du 03 au 13 décembre, 20h

Nouvelles images du Japon
festival au Forum des Images du 6 au 14 décembre
Forum des Halles, porte St-Eustache, Paris 1er
tél. 01.44.76.62.00
entrée : 3.5 (réduit) / 4.5 euros
programme complet : www.forumdesimages.net

‘Pour une autre perception du dessin-animé’. Le mot d’ordre du festival annuel Nouvelles images du Japon en fait la plus importante manifestation parisienne autour des mangas. Sur une semaine, une quarantaine de films d’animation, un panorama de courts récents et une sélection de productions animées indépendantes et expérimentales (présentée par l’association Open Art). Moins consensuel qu’auparavant, le programme comblera moins les fans de classiques - Princesse Mononoke, Nasu, un été andalou - que ceux de productions originales, et parfois inédites : Tamala 2010, des épisodes du virtuel .hack//sign, Nils Holgersson (retour en enfance garanti), le mystique Noir de Mashimo Koichi, une sélection spéciales robots avec de vieux Astro de Osamu Tezuka et des Gundam inédits. Cerise sur le gâteau : des conférences de Kon Satoshi et Isao Takahata.

Hommage à Ozu : Histoire d’herbes flottantes et Gosses de Tokyo
projections au musée Guimet le vendredi 12 décembre, 12h15 et 15h
6 place d’Iéna, Paris 16è
tél : 01.40.73.88.18
entrée : 4 euros

Le centenaire du célèbre cinéaste (1903-1963) a été boudé par les écrans de télévision comme de cinéma (excepté dans le quartier latin : rétrospective à l’Action Ecoles, 23 rue des Ecoles, Paris 5è – tél. 01.43.29.79.89). Le Musée Guimet répond à ce silence avec deux films muets de Yasujiro Ozu, Histoire d’herbes flottantes (1934, 1h26 – drame de l’adultère au sein d’une troupe de théâtre kabuki) et le fameux Gosses de Tokyo (1932, 1h40 – un père soumis face à ses deux garçons : oedipe, quand tu nous tiens...)

EXPOSITIONS


Photographies de Nobuyoshi Araki
exposition jusqu’au 11 novembre à la galerie Kamel Mennour
60 rue Mazarine, Paris 6è
01.56.24.03.63 et www.galeriemennour.com
ouvert du lundi au samedi, 11h-19h30

Réalisées cet été à Tokyo, ces photographies de Nobuyoshi Araki (le pape de la photo érotique nippone) présentent, au moins, un triple intérêt. Vous serez tout d’abord les premiers à les découvrir, ce qui n’est pas rien quand on sait la notoriété mondiale de Araki. Ces photos présentent par ailleurs des modèles chers à l’artiste (des femmes dénudées, d’un érotisme plutôt soft) mais aussi des éléments de l’actualité récente (mort des fils de Saddam Hussein par exemple). Enfin, les tirages ont été retouchés par Araki à l’encre et à la peinture, faisant de chaque image une oeuvre unique.

Toju - installations
Exposition du 17 au 29 novembre à l’Espace Culturel Bertin Poirée
Ouvert du lundi au samedi de 12h30 à 20h (sam. jq 18h)
www.tenri-paris.com

Le Père Noël au pays du papier plié
exposition et cours du 22 novembre au 11 décembre à l’Espace Japon

Qui dit Noël dit sapin et décorations. Autour de ce thème, l’association Pli-Arts ( origami – 01.42.00.83.61 et pli-arts@hotmail.com) propose une exposition d’origami ainsi que des cours de pliage dispensés par ses artistes. Cours les samedis 22 et 29 novembre, 6 et 13 décembre – 14h30 à 15h30 pour les débutants, 16h à 17h pour les confirmés – réservation indispensable par téléphone 01.47.00.77.47 ou sur place.
Et aussi : la Futuba Fashion Academy (école de mode de Tokyo) présentera ses créations le samedi 13 décembre, de 13h à 19h.

Ornements de sabre et tsuba
exposition-vente du 29 novembre au 6 décembre à la galerie Yamato
23 rue JJ Rousseau, Paris 1er
tél. 01.42.36.75.71
ouvert tlj de 14h30 à 19h

Après une série d’estampes anciennes du Japon, la galerie Yamato propose aux yeux - et à la vente – 40 pièces d’ornement de sabres. Des tsuba (magnifiques pièces de métal rondes ou ovales servant de garde aux sabres – cf. photo), et d’autres objets d’apparat pour les armes favorites des samourais (kozuka, kogai, fuchi-kashira, menuki...). De rares témoins d’une époque, le 19è siècle, où les guerriers japonais allaient perdre leurs privilèges, dont celui de porter le sabre.
Dans un genre plus habillé, il vous reste quelques jours pour aller admirer les kimonos légendaires de Mitsukoshi - jusqu’au 6/12 - Boutique Mitsukoshi Etoile, 3 rue de Tilsitt, Paris 8è – 01.44.09.11.11

Atelier Terre de Lune
Portes ouvertes, dans les anciennes écuries de Napoléon III
Les 6 et 7, 13 et 14 décembre, de 12h à 20h
7 rue Oberkampf, Paris 11è – M° Oberkampf/Filles du calvaire
Renseignements : 01 40 21 64 94

Les 9è portes ouvertes de l’Atelier, avec notamment l’exposition des céramiques d’Annie Metzger et des cartes postales de Motoko Sakamaki.

MUSIQUES


Sachiko M - Music for Taku, Toshi & Tetuzi
En concert le samedi 22 novembre aux Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir 93100 Montreuil – M° Robespierre (ligne 9)
Tarifs : 9 (prévente) / 11 euros
renseignements : 01.42.87.25.91 et www.instantschavires.fr.st

Invitée par le label A Bruit Secret (musiques improvisées et électroaccoustiques), Sachiko M (atsubara) apporte sous son bras un sampler amnésique, vide de tout échantillon, n'utilisant que les signaux purs de test. Après l’aventure Ground Zero (94-98, avec Otomo Yoshihide), la musicienne japonaise s’est concentrée sur l’étude du son, sa naissance et son exctinction, ses limites pour l’oreille humaine, jouant de synthés et de samplers. Ses expérimentations relèvent d’une poésie sonore, tour à tour quasi-inaudible et assourdissante, qui libère des sons inimaginables.

Les Pascals
le 22 au festival Efferv’Essonne (Villebon-sur-Yvette)

La performance de l’irrésistible formation nippone au Café de la Danse (16/11) a collé un sourire tenace aux 500 personnes venues les écouter. Les Pascals ont pioché dans les trésors d’inventivité de Abiento (DSA, 2003) et de leur premier album, y ajoutant force grimaces et fautes de français, et la visite surprise de Mami-chan (en concert à La Villette en février 2004). La suite-et-fin de leur tournée promet encore beaucoup de plaisir.
Et aussi : Sakamoto Hiromichi (violoncelliste des Pascals)
en concert le dimanche 30 novembre, 17h, à l’Atmosphère
49 rue Lucien Sampaix, Paris 10è – M° Gare de l’Est
entrée libre

Festival Octopus
du 6 au 13 décembre à Paris (+ Bordeaux et Pau)

‘Le journal des musiques libres et inventives’ invite pour son festival le réseau de Damo Suzuki, l’ancienne voix de Can (formation allemande des ’70), toujours aussi psychédélique avec ce network français (O. Manchion, Nicolas Marmin) – le 11 décembre à 20h30 au Nouveau Casino (www.nouveaucasino.net). Le 13, entrée en piste du Dj japonais Age Yoshida, qui sous le nom de Com.A offre une musique électro accrocheuse et dynamique – au Tryptique (www.letryptique.org).

SCENES


Dumb Type, Voyage
spectacle du 3 au 13 décembre
maison des arts de Créteil
pl. Salvador Allende 9400 Créteil – M° Créteil-Préfecture (ligne 13)
renseignements : 01.45.13.19.19 et www.maccreteil.com

un avantage réservé aux lecteurs de Jipango : un billet acheté pour Dumb Type = le 2d à moitié prix

Dumb Type, ou l’art de décloisonner les genres. Ce collectif japonais créé en 1984 mêle en effet les talents d’architectes, ingénieurs du son, vidéastes, danseurs, musiciens, informaticiens... La joyeuse ribambelle a parcouru le globe avec ses spectacles et ses installations. Uniques, hypnotiques, mélanges d’effets sonores et visuels, celles-ci analysent avec ironie l’aliénation de l’homme par ce qu’il a lui-même créé : modernité triomphante, technologie, angoisses de la vie et de la mort... La destination de ce nouveau Voyage n’est pas encore connue. Entre mémoire et introspection, temps et espace, tout laisse à penser qu’il aboutira une fois encore à la transe hypnotique et envoûtante caractéristique de Dumb Type. (photos © Emmanuel Valette)
Historique, projets, participations de Dumb Type : http://epidemic.cicv.fr/geo/art/dtype/

Saburo Teshigawara : Bones in Pages
danse solo du 19 au 22 novembre, à la maison des arts de Créteil (voir ci-dessus)

un avantage réservé aux lecteurs de Jipango : un billet acheté pour le spectacle de Saburo Teshigawara = le 2nd à moitié prix

Entre la sculpture et la danse, Bones in Pages est la nouvelle version (novembre 2003, avec le théâtre de Caen) d’une ancienne performance de Saburo Teshigawara datant de 1991. Cela faisait 7 ans que le danseur, une des lumières mondiales de la scène contemporaine, n’avait pas foulé le Dance of Air, une installation saturée de livres, chaussures, mobilier, etc. Cette contrainte spatiale offre toute liberté à Teshigawara de se concentrer alors sur l’apesanteur, le balancement du corps, dans son style unique post-buto fait d’attaques et de replis dans une extrême vélocité.

Danses contemporaines à la MCJP
Takeshi Yazaki du 27 au 29 novembre et J-Dance 03 les 5 et 6 décembre
Maison de la Culture du Japon à Paris
entrée : 9 (réduit) / 12 euros
www.mcjp.asso.fr

Danseur et chorégraphe originaire de Kyoto, créateur de la compagnie Arrow Dance Communication en 1997, Takeshi Yazaki présente à Paris une nouvelle version de sa performance Space X, varitations dans un espace limité de 4 tatamis et demi, et sa nouvelle création Blue Time : réflexion corporelle sur le seuil et le passage. (photos © Naoko Tamura)
Rencontre et discussion avec Takeshi Yazaki et Laurent Goumarre (journaliste et critique de danse) le mardi 25 à 20h au Palais de Tokyo. www.palaisdetokyo.com Réservations : resa@palaisdetokyo.com
Les deux lauréats de la Yokohama Dance Collection insufflent leur fraîcheur à la nouvelle création chorégraphique japonaise. Anna (Them), créatrice de la compagnie zeroc, a dansé pour Ryuichi Sakamoto ou Kim Itoh, et se produit dans les festivals de danse japonais les plus prestigieux. Koichi Kido (Moi et mon caméscope à Tokyo...) crée une danse plutôt déroutante, un spectacle dans lequel l’image vidéo occupe une place prépondérante. (photos ©Yoichi Tsukada)

Kojiki, théâtre de masques pour enfants
spectacle au Centre Culturel Robert Desnos du 13 au 19 décembre
allée Jean Wiener 91130 Ris-Orangis (RER D Grigny-Centre)
entrée : 7 euros à partir de 5 ans
réservations : 01.69.02.72.72

Le légendaire récit du Kojiki rapporte l’histoire de Susano, jeune homme désespéré par la mort de sa mère. En provoquant la fuite de sa soeur Amaterasu, déesse du soleil, il va plonger l’humanité dans les ténèbres... Inspirée de l’esthétique du théâtre traditionnel kagura (très vivace, avec costumes colorés et masques stylisés), la mise en scène met ici l’accent sur la participation du jeune public. Une narratrice présente le récit, les personnages et la signification de leurs masques et gestes, avant d’inviter les enfants à accompagner la danse des acteurs.

Shiro Daimon, danses no et kabuki
spectacle du 12 au 14 décembre, stage du 1er au 5 décembre
au Théâtre du Lierre
22 rue Chevaleret, Paris 13è
01.45.86.55.83 et www.letheatredulierre.com
tarif du stage : 170 euros – inscriptions par e-mail : daimon.espace@free.fr et tél. 01.45.39.83.71

Forme dans les écoles traditionnelles de kabuki, de musique puis de théâtre no, Shiro Daimon chante quand il parle, et danse quand il marche. Tout en conservant la pureté et l'impressionisme des arts gestuels japonais, il a coulé son propre style dans cette forme, rigide s'il en est, qu'il a sans cesse ouverte a ses petites soeurs occidentales (en particulier le mime et la Commedia dell'arte). Shiro Daimon se produit régulièrement en France et dispense l’enseignement des techniques traditionnelles du no et du kabuki.
Renseignements : association Daimon Espace, tél. 05.53.27.30.95 / daimon.espace@free.fr

DIVERS


Le Salon du livre jeunesse – spécial Japon

du 26 novembre au 1er décembre à Montreuil
128 rue de Paris 93100 Montreuil – M° Robespierre, bus 102
ouvert de 9h à 18h, sauf dimanche 10h-19h
nocturne vendredi (20h) et samedi (22h)
entrée : 4 euros, gratuit -14 ans

Le 19è salon du livre et de la presse jeunesse reçoit les figures de proue du livre pour enfant au Japon : l’auteur le plus prolifique dans ce domaine, Taro Gomi (www.gomitaro.com – photo © Taro Gomi), les illustrateurs Kazuo Iwamura (cf. photo ‘La famille Souris’) et Katsumi Komagata, des professionnels de l’édition et du manga. Sont également prévus des ateliers d’illustration, kakemono, origami, des initiations au japonais... (renseignements auprès de l’Espace Japon : 01.47.00.77.47).
Et en marge du salon, le graphiste et auteur Katsumi Komagata expose et explique les fabuleux livres-objets qu’il crée pour les enfants. Le samedi 29 novembre à 17h : vernissage, rencontre et concert de koto.
jusqu’au 6 décembre - bibliothèque Elsa Triolet, 102 av. Jean Lolivre 93500 Pantin – M° Hoche

Japan is not only sushi
le 11 décembre au Batofar, 20h30
11 quai F. Mauriac, Paris 13è
entrée : 10 euros
01.56.29.10.00 et www.batofar.net

Un nom vraiment japo-niais, pour ce festival organisé par la jeune association Atom 27. Espérons que le fond rattrape la forme : cuisine trendy avec Sadaki, chef chez Kong, défilé-performance de mode de la marque Poids Net, images fixes (photographies urbaines de Ayako Shimobayashi) et animées (court-métrage, live painting du peintre Kaji), et sets vidéo-musicaux de Odd et du collectif Nightriderz. Tout compte fait l’initiative mérite le détour, à un prix honnête de surcroit.

Tea Expo
Salon du 21 au 24 novembre
Foire des expositions, porte de Versailles, hall 5
1 pl. de la porte de Versailles, Paris 15è
01.43.95.10.10 et www.parisexpo.fr
entrée : 7 / 5 euros (réduit) – billets : fnac, virgin, carrefour...

Les amateurs de thés du Japon et du monde entier ne manqueront sous aucun prétexte ce rendez-vous annuel entièrement dédié au thé et à son art de vivre.
Darjeeling, Longjing, thés africains, russes, coréens, et bien sûr japonais : laissez vos sens découvrir leurs richesses (dégustations, ateliers de décoration d'accessoires, conférences...)
Et si votre tasse à vous c'est le thé vert , le salon Chajin de Paris (24 rue Pasquier, Paris XVIIIe. Tel. 01 53 30 05 24) proposera : des cérémonies du thé, des conférences/dégustations, et la rencontre ‘Les chemins du thé’ les 29 et 30 novembre à la Coulée Verte, avenue Daumesnil (de 10h à 17h – dégustations gratuites - renseignements auprès de Chajin).

Photos : DR
Réalisé par Guillaume Loiret et Postics

CARNET D'ADRESSES


Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly 75015 Paris
Tél : 01 44 37 95 00
http://www.mcjp.asso.fr

Espace culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris
Tél : 01 44 76 06 06
bertin.poiree@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/asstenri


Centre Culturel Franco-Japonais
8/10 passage Turquetil 75011 Paris
Tél : 01 43 48 83 64
http://www.ccfj-paris.org

Espace Japon
9 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
tél : 01 47 00 77 47 / infos@espacejapon.com
http://www.espacejapon.com