Le mail service est réactualisé en permanence dans la rubrique MAIL SERVICE.

n° 81
Le 15 septembre 2005


Nouveau !!
Café-COMMUNICATION

Jipango fait salon !
Autour d'un invité japonais, découvrez un aspect particulier de la culture japonaise avec : échange d'informations, linguistique, bonnes adresses et en prime dégustation de mets japonais choisis par l'invité.


Mercredi 21 septembre 2005
"Chez Madame Ayahata"
Spécialité : kimono


Mercredi 28 septembre 2005
"Chez Monsieur Suzuki"
Spécialité : tofu

Le PROGRAMME de septembre continue sur :
http://www.jipango.com/mail/10sept05.html


Enquête 2005
"Objets esthétiques et utiles"

Merci de votre participation à l'enquête de Jipango. Nous avons reçu  1 186 réponses. Le tirage au sort pour remporter 2 billets d'avion pour le Japon offerts par Air France est prévu courant octobre dans le cadre d'un Café-Voyage. Les résultats de l'enquête seront diffusés à cette occasion.



- Manga : Nekojiru, le chaton anti-Hello Kitty
- Manga : Voyages dans les transports japonais avec Yûichi Yokoyama


- Cycle autour des réalisateurs Itami Mansaku et Itô Daisuke
- Projections : Silenzio, New Life et La femme des sables
- Sorties Dvd : Takeshi Kitano et Seijun Suzuki


- Tokyo Station, photos de JC Béchet
- Love Lotus – céramiques de Hanako Miwa
- Se souvenir : Hiroshima 60 ans après…


- Nouvelles musiques du Japon : Satanicpornocultshop et Yuko Nexus 6
- excursions sonores avec Yuko Nexus 6 et Mariko Tajiri
- Ryuichi Sakamoto en concert avec alva Noto
- Onmyôza, le visual rock en concert à Paris
- Tournée et atelier musical de Aya Collette


- Arts de la scène japonais : nô, kyôgen et histoire de fantômes
- ‘Kafka’, première mondiale du spectacle d’Ishikawa Fukurow
- J-Dance 05, place aux nouvelles chorégraphes japonaises


- GAME, salon du manga et de l’animation japonaise
- Initiation au port du kimono
- Démonstration et cours de peinture japonaise
- Le Japon à Apple Expo 2005


(Disponible également sur le site www.jipango.com "rubrique Mail service"
Pour ancien numéros.



Nekojiru, le manga qui met une claque à Hello Kitty
www.imho.fr
Vous connaissez Hello Kitty, le petit chaton nippon trop mignon ? Et bien les petits chats de Nekojiru c’est tout l’inverse. Nyato et Nyata (‘Miaou’ en français) sont plutôt bourrins et sadiques dans ‘Nekojiru Udon’, à base d’insectes torturés, de vieux malmenés, ou d’un pauvre minou qui subit une ablation des testicules... dans les diverses historiettes hilarantes de l’album. Dans ‘Nekojiru Manju’, Blanco et Negro partent à la recherche de leur maman après que leur grand-père a rendu l’âme. Entre escrocs et clochards, les chatons naïfs découvrent un monde cruel mais attachant. Malgré les apparences, les manga de Nekojiru ne sont pas pour les enfants ! Plutôt pour des curieux de la BD japonaise underground, où l’humour n’a d’égal que l’absurdité des situations. Nekojiru a donné naissance à un dessin animé au Japon, projeté en 2003 au festival Tokyozone, mais dont les chances de sortie en France sont faibles.
Nekojiru Udon et Nekojiru Manju, mangas de Nekojiru
éditions Imho, septembre 2005, 150 p., 9 euros


‘Voyages’ dans les transports japonais avec Yûichi Yokoyama
www.matiere.org
Après ‘Travaux Publics’ et ‘Combats’, Yûichi Yokoyama sort un nouvel album toujours aussi déroutant. Dans ‘Voyages’, pas de récit, un scénario minimaliste qui se dévoile peu à peu, un découpage des planches très recherché qui donne la priorité au mouvement. On suit trois protagonistes dans un train futuriste au Japon, comme un très long plan-séquence sur 200 pages. Les perspectives sont parfois à couper le souffle, et le dessin très géométrique, des éléments caractéristiques de Yokoyama. La succession des situations à bord de ce train peut rebuter le lecteur, autant que l’absence de psychologie des personnages. Mais l’oeuvre de Yokoyama est ainsi faite, plus proche du graphisme et de la peinture que de ce qu’on entend habituellement par bande-dessinée. Du ‘néo-manga’ disent certains, c’est à vous de voir.
Voyages, manga de Yûichi Yokoyama
éditions Matière, août 2005, 200 p., 13 euros


Cycle ‘les grands scénaristes japonais’ : Itami Mansaku & Itô Daisuke
Pas d’âge d’or des grands studios nippons sans certains scénaristes des années ‘30 comme Itô Daisuke ou Itami Mansaku, restés dans l’ombre de l’histoire du cinéma, en Occident tout du moins. Les deux maîtres se rencontrent à l’adolescence, ‘montent’ ensemble à Tokyo et écrivent entre 1920 et 1970. Deux trajectoires parallèles pour deux styles différents : Itami se passionne tôt pour le style comique (‘L’espion Akanishi Kakita’ en 1936, ‘Main dans la main les enfants’ en 1947) alors que son compère affectionne l’intensité dramatique et les films de sabre (le bien nommé ‘Samouraï Vendetta’ en 1959, ou encore ‘La légende de Zatoïchi’ en 1965), collaborant souvent avec le metteur en scène Kon Ichikawa. Un cycle à ne pas manquer, d’autant plus que l’entrée est libre pour 4 des films au programme (dans la limite des places disponibles – voir le programme complet sur www.mcjp.asso.fr)
cycle du 13 au 24 septembre
@ Maison de la Culture du Japon
entrée : 4 euros / 3 euros TR


Projections : Silenzio, New Life et La femme des sables
* Silenzio (France, 2005, 75’) : une jeune française fraîchement débarquée à Fukuoka se lie d’amitié avec Ken, un Japonais au physique d’Apollon. Film de Christian Merlhiot.

* New Life (France, 2004, 52’) : Brice Pedroletti, ancien journaliste du Monde, de l’Express et des Cahiers du Cinéma à Tokyo, a réalisé un documentaire sur les jeunes réalisateurs japonais dits de la ‘décennie perdue’ (Shinji Aoyama, Kiyoshi Kurosawa, Nobuhiro Suwa...)

‘Silenzio’ et ‘New Life’ sont projetés à la Maison de la Culture du Japon le jeudi 29 (17h et 18h30) et le vendredi 30 septembre (15h et 17h) – entrée 4 euros / TR 3 euros
www.mcjp.asso.fr

* La femme des sables (Japon, 1964, 124’) : parti à la recherche d’un insecte des sables, un scientifique se retrouve prisonnier d’une femme étrange. Elle passe sa vie dans une fosse à ramasser du sable…Film de Hiroshi Teshigahara, d’après le roman de Abe Kobo.
‘La femme des sables’ est projeté au Forum des images le jeudi 29 novembre à 21h dans le cadre du cycle ‘Observés’. www.forumdesimages.net



Sorties Dvd : ‘A scene at the sea’ de Kitano et un 3è coffret Seijun Suzuki
‘A scene at the sea’, le troisième film de Takeshi Kitano (qui vient de présenter son dernier long-métrage au festival de Venise) laisse un peu sur sa faim. Dans l’histoire de cet ado sourd-muet et passionné de surf, on retrouve à la fois les tableaux classiques de Kitano, ces plages où les personnages laissent libre court à leurs états d’âme (voir ‘Jûgatsu’ ou ‘Hana-bi’), et ses thèmes récurrents : communication difficile, amitiés silencieuses, désirs contrariés… Mais ‘A scene at the sea’ laisse aussi une double-impression de déjà-vu et d’inachèvement, et apparaît facilement comme le brouillon des chefs d’œuvre de Kitano à venir.
Dvd HK Video, sorti en juin 2005 – 24 euros

3 films cultes de Seijun Suzuki sur ce nouveau coffret : ‘La vie d’un tatoué’, ‘Histoire d’une prostituée’ et ‘Les fleurs et les vagues’, toujours dans la collection ‘Films noirs et série rose’.
3 Dvd HK Video, sortis en juin 2005 – 30 euros

Tokyo Station, photos de JC Béchet
www.fnac.com
Entre Jean-Christophe Béchet et le Japon, c’est la confusion des sentiments. Premier voyage en 1992 : le photographe, journaliste au magazine Réponse Photo, déteste l’Archipel. Second voyage en 2001, puis 2002, 2003 : le magma urbain et humain de Tokyo intéresse puis fascine JC Béchet, qui avoue pourtant « plus j’y vais, moins j’y comprends quelque chose ! ». Et se pose la question : à quel point ce cadre de vie complètement dingue peut-il se répercuter sur ceux qui l’habitent, les Tokyoïtes ? Le photographe s’est posté aux abords des gares, Tokyo Central, Ueno, Shinjuku, pour prendre le pouls de la ville. Du projet sont nées des rencontres, des histoires, et des clichés. En couleur ou en noir et blanc, c’est l’urbanité écrasante qui s’impose comme sujet principal des photos de JC Béchet, la ville et ses entrelacs autoroutiers, ses néons 24h/24, ses innombrables piétons à toute heure. Une errance photographique qui montre encore une fois qu’à Tokyo, on peut « aimer une ville qui n’est pas belle » (Ph. Pons).
exposition jusqu’au 17 septembre
@ Fnac Montparnasse
136 rue de Rennes, Paris 6e
espace d’exposition au rdc
entrée libre
01 49 54 30 00
ouvert lun-sam 10h/19h30


Se souvenir : Hiroshima 60 ans après…
www.paris.fr
Organisée en partenariat avec le musée de la Paix d’Hiroshima et la ville de Nagasaki, cette exposition se décline en deux volets. Dans le Salon des Tapisseries, les œuvres exposées évoquent le rapport le plus direct et parfois le plus cru avec les deux explosions : 54 panneaux documentaires (photos…) prêtés par le mémorial de la Paix, 20 objets issus des décombres d’Hiroshima et 50 dessins réalisés par des survivants. C’est la représentation contemporaine des catastrophes nucléaires qui est mise en scène dans la Salle des Prévôts, avec 30 dessins réalisés par des enfants de la ville d’Hiroshima et 15 planches originales tirées de la désormais célèbre BD ‘Gen d’Hiroshima’ de Keiji Nakazawa.
Photo : Urakami, quartier nord de Nagasaki, après l’explosion.
exposition jusqu’au 30 septembre
@ Hôtel de Ville de Paris
salle des Prévôts et salon des Tapisseries
place de l’hôtel de ville, Paris 1er
entrée libre
ouvert 10h/19h – fermeture 26 et 27 septembre


Love Lotus – Céramiques de Hanako Miwa
www.mcjp.asso.fr
Hanako Miwa a deux passions : la fleur de lotus, et l’art de la céramique hagi, hérité d’une longue tradition familiale (les céramiques de hagi sont fameuses au Japon, notamment pour les bols à cérémonie du thé). Vous aurez deviné que les céramiques qu’elle a disposées dans l’installation ‘Love Lotus’ représentent toutes cette délicate fleur adorée des Japonais. Hanako Miwa a récemment exposé des pièces de céramique hagi inspirées de fleurs et de cristaux de neige.
exposition du 23 septembre au 3 octobre
@ Maison de la Culture du Japon
entrée libre


Sonore, le label des nouvelles musiques japonaises sort 2 nouveaux albums
Satanicpornocultshop. Les 5 d’Osaka étaient déjà LA référence en matière de collage musical, ils conservent leur titre avec le récent ‘Zap Meemees’. Histoire de montrer qu’une chanson n’est jamais définitive, Satanicpornocultshop s’amuse sur ce dernier opus à proposer tous les traitements de choc possibles : reprises loufoques, remix improbables, versions demo ou jam session… ‘Zap Meemees’ est en fait une large compilation du travail de Satanicpornocultshop entre 2002 et 2005, où l’on croise autant la BO du ‘Blue Velvet’ de David Lynch, la midinette quarantenaire Kylie Minogue, le jazzman Sun Râ et toutes sortes d’autres sons aux origines pas très catholiques. Un album définitivement inclassable et définitivement culte.
Pour écouter des titres en mp3 de Satanicpornocultshop : www.sonore.com/satanicpornocultshop

Autre sortie sur Sonore : le ‘Nexus 6 Song Book’ par l’impressionnante Yuko Nexus 6.
Chanteuse de jazz, de pop, de standards nippons, exploratrice jamais rassasiée des possibilités du laptop (musique sur ordinateur) et de l’enregistrement de sons divers en live, YN6 est une artiste hors norme dans le magma des nouvelles musiques électroniques. Dans son rapport à la technique tout d’abord : elle utilise avec la même curiosité le matériel le plus high-tech et les gadgets les plus cheap. Dans l’affranchissement des styles ensuite : refrains japonais traditionnels (‘Mura no kajiya’, ‘Azuki Tatta’), reprises méconnaissables (une hilarante version de ‘Unter dem Apfelbaum’), chansons pop ou carrément très underground (un morceau live à Tokyo en 2003, noise et à la limite du supportable), Yuko Nexus 6 se fout pas mal des genres et donne naissance à un ‘song book’ authentique et excentrique.
Pour écouter des titres de ‘Nexus 6 Song Book’ : www.sonore.com/yuko_nexus6/
Pour écouter des titres live de YN6 : www.canolfan.com/index3.html

Enfin si les nouvelles musiques nippones vous plaisent, vous agacent, vous intriguent ou produisent tout autre effet inattendu, Sonore propose régulièrement une playlist digne d’intérêt à écouter en ligne sur www.sonore.com/radio/

Yuko Nexus 6 et Mariko Tajiri, excursions sonores
Une soirée d’excursions sonores au Point Ephémère rassemble les artistes nippones Yuko Nexus 6 (voir plus haut la chronique de ‘Nexus 6 song book’) et Mariko Tajiri pour une performance micro-video et musique minimaliste. Toutes sortes d’autres bricolages sonores seront pratiqués par Les Hauts de Plafond, Printed Circuit, Bimbo Tower Sound System et Lemur Touching Session.
vendredi 16 septembre 19h @ Point Ephémère
entrée : 8 euros en prévente / 10 euros sur place

www.pointephemere.org

Ryuichi Sakamoto + Alva Noto en concert
Icône de la musique japonaise contemporaine, fondateur du Yellow Magic Orchestra, collaborateur de Caetano Veloso, David Bowie ou William Burroughs, Ryuichi Sakamoto mérite à lui seul la visite. Mais en plus ce soir-là, il sera accompagné de son comparse Alva Noto (alias Carlsten, Nicolaï), avec qui il a produit il y a deux ans l’album ‘Insen’. Une performance conceptuelle faite de musique électronique, de piano, d’étranges résidus sonores et de vidéos.
jeudi 13 octobre 19h @ la Cigale
réservations 01 49 25 89 99

www.lacigale.fr / www.ryuichi-sakamoto.com

Onmyôza, visual rock japonais
Onmyôza, formé en 1999 à Osaka, est l’un des fers de lance du visual-rock, la version glamour du métal nippon. Maquillés et vêtus à l’ancienne, les 5 musiciens de Onmyôza déchaînent habituellement les foules à chacune de leurs prestations live. Leur dernier album ‘Garyotensei’ est sorti en juin dernier.
Onmyôza sera en dédicace le 29 septembre au Hard Rock Café à 17h.
14 bvd Monmartre Paris 9e
concert le vendredi 30 septembre 19h30 @ LeTriptyque
entrée : 27 euros

www.letriptyque.com / http://parisvisualprod.free.fr

Aya Collette, concert et atelier musical
www.kokeko.net
Aya Collette a le béguin pour la France et chante souvent des œuvres littéraires (Paul Claudel, Baudelaire, Jacques Prévert) ou des dialogues de films (Godard, Jacques Rivette) sur ses propres mélodies au piano. Après des collaborations avec Amephone et de nombreux concerts en solo, elle a sorti plusieurs albums (‘Elle est les lettres’, ‘Live’) et joue aujourd’hui avec le contrebassiste Takuyuki Moriya. Leur jeu agressif et leurs improvisations les ont fait surnommer à Tokyo ‘Le duo d’orchestre de la libération’. A l’occasion de sa venue en France, Aya Collette proposera en plus du concert un atelier musical qui réserve bien des surprises…
Son site personnel : www.h5.dion.ne.jp/~ayacol/
concert le 7 octobre 20h30 @ Les Voûtes
www.lesvoutes.org
entrée : 8 euros
atelier musical le 9 octobre @ Espace Jipango-café
renseignements et réservations : www.khsf.org et info@khsf.org


Arts de la scène japonais : nô, kyôgen, théâtre moderne et histoire de fantômes…
www.ccfj-paris.org
Imaginez-vous dans la pénombre, Teisui Ichiryusai module sa voix en fonction des différents protagonistes, il raconte une terrifiante histoire de fantômes japonais, une histoire à vous glacer le sang : « La promesse rompue, pour qui sonne le glas »… C’est l’art du kodan, l’art de raconter des histoires au public, qui est apparu au Japon au 17è siècle, et dans lequel excelle Teisui Ichiryusai puisqu’il est le premier interprète de kodan à être considéré comme ‘Trésor national vivant’.
Les jours précédents, la compagnie des Lucioles présente trois saynètes japonaises dont deux sont tirées du répertoire traditionnel. ‘Hagoromo, la robe de plumes’ est l’une des plus célèbres pièces de nô du grand auteur Zeami (1363-1433), avec ‘Shunkan’ ou ‘Takasago’. ‘Kakushidanuki, le blaireau caché’, un kyôgen (pièce comique) anonyme. Quant à ‘Madame et Monsieur’, il s’agit d’une pièce moderne d’Eudes Labrousse dans laquelle deux personnages s’adonnent à un funeste jeu de société.
Photos :Yoshimasa Kanze dans ‘Hagoromo’ et ‘Kakushidanuki’ par la Compagnie des Lucioles.
Histoire de fantômes japonais le dimanche 18 septembre à 15h
entrée : 15 euros – réservation obligatoire
01 43 48 83 64 / reservations@ccfj-paris.org
théâtre nô, kyôgen et contemporain les 15 et 16 septembre à 20h
le samedi 17 septembre à 15h
entrée : 12 euros / 10 euros TR
réservation obligatoire


Kafka par Ishikawa Furukow
www.cda95.fr
Ishikawa Fukurow dispose des robots et des écrans vidéo un peu partout dans les chorégraphies de sa compagnie Fukurow Project. Passionné d’électronique, pour lui danse moderne rime avec civilisation technologique, d’où la grande araignée robotisée de ‘Kafka’, à côté de laquelle évolue, seul, le danseur Yuki Aoki. ‘Kafka’ est une chorégraphie aux rythmes hypnotiques, aux accents à la fois futuristes et proches de la torpeur du nô, une œuvre numérique nouvelle.
Pour visionner un court extrait de ‘Kafka’ : www.eyedia.com/gallery/fukurow/kafka_en.html
représentation le vendredi 14 octobre à 20h
@ Centre des Arts d’Enghien
12-16 rue de la Libération, 95880 Enghien les Bains
tarifs : 5 à 20 euros
réservations : 01 30 10 85 59 / accueilcda@cdarts.enghien95.fr


J-Dance 05, chorégraphies féminines
www.mcjp.asso.fr
Entre stéréotypes, tabous et silence, les trois chorégraphes japonaises invitées au festival J-Dance 05 explorent l’image de la femme au Japon et ailleurs. Ikuyo Kuroda présente dans ‘Shoku’ une chorégraphie de la frustration érotique menée avec une certaine crudité, sur un scène noyée de lumière où les danseuses en robes rouges semblent plongées dans une transe hystérique. Rien à voir avec le solo de Mariko Okamoto, ‘Sputonik*gilu’, nourrit d’un imaginaire propre à l’enfance et d’un minimalisme gestuel. Un solo présenté en ouverture du ‘Alarm’ de la compagnie Baby Q. Ce spectacle déroutant, dansé pour la première fois en dehors du Japon, se présente comme une succession de saynètes ténébreuses sur fond de musique noise et sous la houlette de la maîtresse de cérémonie Yôko Higashino.
festival du 6 au 15 octobre
‘Shoku’ du 6 au 8 octobre à 20h30
‘Sputonik*gilu’ + ‘Alarm’ les 14 et 15 octobre à 20h30
@ Maison de la Culture du Japon
entrée : 12 euros / 9 euros TR / 15 euros 2 spectacles


Pour ceux qui s’intéressent à la danse contemporaine japonaise, la critique Marie-Christine Vernay prononcera une conférence sur le sujet à la MCJP le samedi 8 octobre à 18h30.
Entrée libre sur réservation au 01 44 37 95 01

Game, salon du manga et de l’animation japonaise
www.gameinparis.com
Cosplay, 100h de projections de films, salon de jeux, quizz : Game est le gros salon japanimation de la rentrée. On peut y découvrir toutes les nouveautés sur les stands des exposants professionnels, mais surtout rencontrer dans un grand forum 40 associations passionnées de manga et d’animation venant de toute la France : dessinateurs, fanzines thématiques, créateurs de figurines, clubs amateurs, scénaristes… Des acteurs de l’ombre sans qui le manga ne serait pas ce qu’il est en France aujourd’hui.
samedi 17 et dimanche 18 septembre
@ Cité des Sciences et de l’Industrie
M° Porte de la Villette
10h/19h
entrée : 10 euros


Initiation au port du kimono
www.mcjp.asso.fr / www.jipango.com/mail/10sept05.html
Porter le kimono avec classe et élégance, ça ne s’improvise pas. Mme Ayahata, ex-patronne d’une boutique de kimonos à Tokyo et costumière pour la télévision et le cinéma, propose avec Mme Inoue un atelier-démonstration en 3 jours :
- 1er jour : démonstration du port du kimono en soie et coton, nouage de l’obi (ceinture)
- 2e jour : essayages de kimonos
- 3e jour : cours de bienséances japonaises dans un pavillon de thé
Mme Ayahata propose également une initiation au port du kimono à l’Espace Jipango.
Atelier kimono @ Maison de la Culture du Japon
vendredis 23/09, 30/09 et 7/10 dans l’après-midi
tarifs : 60 euros / 3 cours
réservations : 01 44 37 95 95

 
Mme Ayahata sera l'invitée spéciale du Café-Communication à l’Espace Jipango le mercredi 21 septembre (19h-22h).
Atelier kimono @ Espace Jipango
www.jipango.com/mail/10sept05.html

Démonstration et cours de peinture japonaise
www.ccfj-paris.org
Le Centre Culturel Franco-Japonais (CCFJ) ouvre à partir d’octobre un nouveau cours de peinture japonaise donné par Mme Chan Yiching. Pour découvrir la peinture nippone et éventuellement vous y lancer, une démonstration aura lieu le samedi 17 septembre. L’entrée est libre, mais n’oubliez pas de réserver.
cours de peinture 3 fois/mois
tarifs : 35 euros / 1h30 + inscription au CCFJ
informations/réservations : 01 43 48 83 64 + reservations@ccfj-paris.org


Le Japon à Apple Expo 2005
www.apple-expo.com
Le salon Apple Expo, dédié aux utilisateurs de Mac et autres accros aux loisirs numériques, accueille le Japon en guest-star dans le Pavillon National. Les grands groupes japonais y présentent leurs dernières technologies et quelques animations culturelles sont organisées. Le site Internet PassionJapon.com (anciennement kanjionline) anime un stand consacré à la culture japonaise.
salon du 20 au 24 septembre
@ Paris Expo, Porte de Versailles, Hall 5
stand Passion Japon : A21


Photos : DR
Réalisé par Guillaume Loiret et Postics


Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly 75015 Paris
Tél : 01 44 37 95 00
http://www.mcjp.asso.fr

Espace culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris
Tél : 01 44 76 06 06
bertin.poiree@wanadoo.fr
www.tenri-paris.com


Centre Culturel Franco-Japonais
8/10 passage Turquetil 75011 Paris
Tél : 01 43 48 83 64
http://www.ccfj-paris.org

Espace Japon
9 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
tél : 01 47 00 77 47 / infos@espacejapon.com
http://www.espacejapon.com