Le mail service est réactualisé en permanence dans la rubrique MAIL SERVICE.

n° 80
Le 17 juillet 2005



NOUVELLE ENQUETE 2005 !

jusqu'au 31 août

Objets japonais esthétiques et utiles

L'enquête 2005 est consacrée aux objets esthétiques et utiles, thème du prochain numéro de Jipango.

Participez à l'enquête et gagnez 2 billets d'avion pour le Japon offerts par Air France ainsi que de nombreux objets japonais.
www.jipango.com
Page de l'enquête (cliquez ici)




- « Dans la prison », manga à double-tour de Kazuichi Hanawa
- ‘Gera-gera’, le nouveau t-shirt d’Ovni
- Concours de mangas pour l’Apple-Expo 2005


- Hiroshima/Nagasaki, 60 ans après – émissions radio, livre et manga
- Cinéma japonais au festival en plein air de La Villette
- Les films japonais dans les salles cet été


- « J’en Rêve », la relève de l’art contemporain japonais
- « Tokyo Station », photographies urbaines de JC Béchet
- L’art du papier japonais washi par Hideki Sando
- Peintures et estampes japonaises du musée Ota (Tokyo)
- Takashi Murakami expose pour « Translation»


- Concert de jazz avec le batteur Hidehiko Kan


- « Switched on Kappa », le nouveau spectacle du collectif Maywa Denki
- Contes et chants japonais d’Atsuko Majima


- Un été de festivals japonais en province


(Disponible également sur le site www.jipango.com "rubrique Mail service"
Pour ancien numéros.



Dans la prison, un manga à double-tour de Kazuichi Hanawa
http://www.ego-comme-x.com
« A la maison de dépôt ‘S’ d’Hokkaido, le petit-déjeuner est à 7h25. » Un homme dans sa cellule, cheveux ras, vêtements de taulard, décrit avec une précision maniaque la vie dans une prison nippone. Ici pas de gangs, de viols, de tentatives d’évasion. Hokkaido n’est pas Alcatraz. Simplement la répétition à l’infini des rituels qui font du système pénitentiaire japonais un enfer (le mot kangoku, ‘prison’ en japonais, a un caractère en commun avec jigoku, ‘l’enfer’) auquel tous doivent se soumettre.
Le manque de nicotine, l’obsession permanente pour la bouffe et le règlement, le travail obligatoire…Il ne manque aucun détail à cette scrupuleuse chronique du quotidien carcéral, dans un dessin au trait épais. Finalement le regard de Hanawa sur cette vie en prison n’est ni critique, ni désabusé, simplement documentaire, et c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce manga, en plus de son thème tout à fait inédit. Une seule chose est sûre : Hanawa connaît bien la prison qu’il dessine, il y a séjourné 3 ans de 1995 à 1998 et ce manga est le fruit de son observation et de son travail sur place.
Dans la prison, manga de Kazuichi Hanawa
éditions Ego comme x, février 2005, 237 p., 25 euros

Le tee-shirt ‘gera-gera’ par Ovni
http://www.ilyfunet.com/indexf.html
Il faudra bien choisir son moment pour porter ce t-shirt ‘gera-gera’ : l’onomatopée évoque un rire sans retenue, à gorge déployée, littéralement « mort de rire » en français. Un t-shirt réalisé en exclusivité pour l’été par l’Espace Japon et orné d’un dessin de Pierre Ferragut, que les lecteurs d’Ovni connaissent bien.
en vente à l’Espace Japon (voir carnet d’adresses) : 15 euros
(20 euros par correspondance – commande auprès de l’Espace Japon)


Concours manga – Apple Expo 2005
http://www.20minutes.fr/manga/
Si le manga vous démange, que vous avez quelques planches de côté, un projet en cours ou simplement de l’inspiration, le quotidien gratuit 20 minutes organise en vue de l’Apple-Expo 2005 (20-24 septembre à la porte de Versailles) un concours intitulé « Réalise ton plus beau manga sur ordinateur / Envoie une image inspirée de l’univers manga ». Le principe : réaliser un manga sous forme numérique, format A4. Les prix : un mini Macintosh, des I-Pod, et la possibilité pour le premier d’être publié dans 20 minutes et exposé lors de l’Apple-Expo 2005.
Date limite d’envoi : le 31 août 2005 à l’adresse 20 MINUTES FRANCE, Concours manga Apple Expo 2005, 11 rue de Cambrai - 75945 PARIS CEDEX 19.
Renseignements, règlement et précisions sur le site Internet ci-dessus.

Hiroshima / Nagasaki : 60 ans après
Août 2005, 60 ans que le Japon vit avec cette double plaie, Hiroshima/Nagasaki, et leur cortège de malheurs. La célébration de l’évènement est particulièrement intéressante cette année, alors que le Japon à toutes les peines du monde à jeter un regard sur son passé proche : querelle des manuels scolaires avec les voisins chinois et coréen, visites répétées du premier ministre Koizumi au sanctuaire des héros japonais de la deuxième guerre mondiale (Yasukuni)… Sans oublier le contexte politique de ce 60è anniversaire des bombardements atomiques : le Japon s’apprête à modifier sa constitution pacifiste imposée en 1945.
A cette occasion France Culture propose au début du mois d’août plusieurs heures de programmes, d’interviews et d’archives consacrés à Hiroshima et Nagasaki. Renseignements sur les dates et horaires bientôt disponibles sur le site de France Culture : www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/sommaire/
A lire : Hiroshima, le jour où le monde a changé (éditions Altipresse, août 2005, 20 euros) de François Besse et le 6è volume de Gen, d’Hiroshima (éditions Vertige Graphic, 277 p., 17 euros). L’auteur de ce manga, Keiji Nakazawa, né à Hiroshima en 1939, a perdu la moitié de sa famille dans le bombardement du 6 août. La série Gen est une fresque quasi-autobiographique sur les survivants d’Hiroshima.
France culture, début août
93.5 FM à Paris

Ciné japonais au festival en plein air de la Villette
www.villette.com/manif/cinema_2005/index.htm
Un été à Paris c’est aussi barbant qu’un hiver à Paris, sauf qu’il y a le festival de ciné en plein air de la Villette ! Pour sa 15e édition, le festival a sélectionné 30 de ses plus grands succès depuis ses débuts : Scarface, Pulp Fiction, Jules et Jim… dont deux films nippons bien connus : Les Sept Samouraï de Akira Kurosawa le vendredi 19 août, et Le Voyage de Chihiro de Miyazaki dans un programme de films d’animation le samedi 20 août.
Cinéma de plein air du 19 juillet au 28 août
@ La Villette, prairie du triangle
M° Porte de Pantin
entrée libre

Les films japonais dans les salles cet été
* Blood and Bones (Chi to hone), de Yôichi Sai
avec Beat Takesshi, Tomoko Tabata, Hirofumi Arai…
Japon, 2004, 2h24
Sortie le 20 juillet
Bande-annonce : www.allocine.fr/film/video_gen_cfilm=59998.html

* La bête aveugle (Môjû, Japon, 1969, 1h24) et Passion (Manji, Japon, 1964, 1h31) de Yasuzô Masumura
Sorties le 3 août

* Marebito (Japon, 2004, 1h31) de Takeshi Shimizu
Sortie le 3 août

J’en Rêve, la relève de l’art contemporain japonais
www.fondation.cartier.com
‘J’en rêve’, c’est plus de 100 jeunes talents des quatre coins du monde invités à la Fondation Cartier grâce à un appel à candidatures et le parrainage d’artistes de renommée internationale (pour le Japon : le photographe Hiroshi Sugimoto, le dessinateur Takashi Murakami…).
Sur le lot, les jeunes talents nippons tirent bien leur épingle du jeu et exposent dans plusieurs domaines : superbes dessins de Mahomi Kunikata, films d’animation du jeune Yusuke Sakamoto (à peine 20 ans) et de Koichi Tabata, photographies de Yuko Takeyama et Mariko Shindo (photos très sombres, on comprend pourquoi son parrain s’appelle Daido Moriyama)… Bref, la relève semble assurée.
Photos : © Mahomi Kunikata & © Mariko Shindo
exposition jusqu’au 30 octobre
@ Fondation Cartier
261 bvd Raspail, Paris 14e
M° Raspail / Denfert-Rochereau
entrée : 6.5 euros / 4.5 euros TR
01 42 18 56 50

Tokyo Station, photos de JC Béchet
www.fnac.com
Entre Jean-Christophe Béchet et le Japon, c’est la confusion des sentiments. Premier voyage en 1992 : le photographe, journaliste au magazine Réponse Photo, déteste l’Archipel. Second voyage en 2001, puis 2002, 2003 : le magma urbain et humain de Tokyo intéresse puis fascine JC Béchet, qui avoue pourtant « plus j’y vais, moins j’y comprends quelque chose ! ». Et se pose la question : à quel point ce cadre de vie complètement dingue peut-il se répercuter sur ceux qui l’habitent, les Tokyoïtes ?
Le photographe s’est posté aux abords des gares, Tokyo Central, Ueno, Shinjuku, pour prendre le pouls de la ville. Du projet sont nées des rencontres, des histoires, et des clichés. En couleur ou en noir et blanc, c’est l’urbanité écrasante qui s’impose comme sujet principal des photos de JC Béchet, la ville et ses entrelacs autoroutiers, ses néons 24h/24, ses innombrables piétons à toute heure. Une errance photographique qui montre encore une fois qu’à Tokyo, on peut « aimer une ville qui n’est pas belle » (Ph. Pons).
exposition jusqu’au 17 septembre
@ Fnac Montparnasse
136 rue de Rennes, Paris 6e
espace d’exposition au rdc
entrée libre
01 49 54 30 00
ouvert lun-sam 10h/19h30


Peintures et estampes japonaises du musée Ota
www.museeguimet.fr
Pas avare, le musée Ota de Tokyo prête 250 de ses 12.000 œuvres au musée Guimet pour l’été. Datant pour la plupart des 18e et 19e siècles (l’art de l’estampe apparaît à Kyoto dans la première moitié du 16e siècle), les estampes, les peintures sur rouleaux ou sur éventails exposées évoquent à la fois ce ‘monde flottant’ et raffiné, qui faisait la vie dans la capitale japonaise sous l’ère d’Edo, et les évolutions qu’ont connu la peinture et l’estampe au Japon. Quelques nishiki (images de brocart, imprimées en polychrome à la fin du 18e siècle grâce aux progrès techniques) sont ainsi exposés, tels les beautés féminines de Suzuki Harunobu, entre les portraits d’acteurs de théâtre très expressifs réalisés par Sharaku, et les fameux paysages de Hokusai et Hiroshige.
Photo : l’acteur Segawa Kikunojô III peint par Katsukawa Shunkô (1743-1812)
exposition jusqu’au 15 août
@ Musée Guimet
6 place d’Iéna, Paris 16e
01 56 52 53 00
ouvert tlj 10h-18h sauf le mardi
entrée : expo seule 6.5 euros / 4 euros TR et dimanche

Washi, métamorphoses de papier par Hideki Sando
www.tenri-paris.com
Du papier japonais (washi) et des armatures de bambou. Hideki Sando propose une rétrospective des œuvres réalisées dans son atelier de Tokyo à partir des années ’80. De ce papier japonais traditionnel (très utilisé au Japon pour fabriquer des cloisons d’intérieur, ombrelles, lanternes ou vêtements) Hideki Sando fait de curieuses sculptures mobiles, comme des cerfs-volant collés au sol, des installations animées.
exposition jusqu’au 22 juillet
@ Espace Culturel Bertin Poirée
(voir carnet d’adresses)

Takashi Murakami expose pour « Translation »
www.palaisdetokyo.com
Piochés dans la prestigieuse collection d’art contemporain de Dakis Joannou, les œuvres exposées tout l’été au Palais de Tokyo dans « Translation » ont été mises en scène par les graphistes français M/M. Au milieu d’artistes phares des vingt dernières années, Vanessa Beecroft, Mike Kelley, Lisa Lou… le graphiste/illustrateur/chef de file des artistes kawaï Takashi Murakami expose deux sculptures énigmatiques, deux proto-humains qui font froid dans le dos.
Photo : Inouchi (2004) © Takashi Murakami
exposition jusqu’au 18 septembre
@ Palais de Tokyo
13 av. du président Wilson, Paris 16e
M° Iéna
01 47 23 38 86

Concert de Jazz : Hidehiko Kan et le Abirached Quartet
www.mainsdoeuvres.org
Un concert de jazz, reprises de standards cool-bop et compositions personnelles, qui réunit Claudio Pallaro (saxophone), Serge Ollivier (contrebasse), Paul Abirached (guitare) et Hidehiko Kan (batterie).
le mercredi 27 juillet 21h00
@ Le Franc Pinot
1 quai Bourbon (île St-Louis), Paris 4e
tarifs : 12 euros sur place, 10 euros en prévente
réservations au 01 46 33 60 64


Switched on Kappa 2005, nouvelle performance de Maywa Denki
www.maywadenki.com
Maywa Denki est une petite entreprise à l’humour ravageur, produisant à la chaîne des spectacles où se mêlent une musique originale (le collectif fabrique souvent ses propres instruments) et des performances scéniques désopilantes en bleu de travail ou costume de salary-man. Leur objectif : singer le monde étriqué de l’entreprise japonaise, parodier les culs-de-sac du monde moderne tout en reconnaissant qu’on ne peut pas vivre sans eux…
Les spectacles de Maywa Denki sont devenus cultissimes au Japon, décalés comme ceux du collectif Kyupi-Kyupi, chorégraphiés avec une précision kitsch comme leurs jeunes émules des Grinder-Man.
Et le vendredi 22 juillet à 19h au Jardin des Tuileries, le festival Paris Quartier d’Eté vous offre une formidable introduction dans le monde loufoque de Maywa Denki sous forme de rencontre avec la chorégraphe nippone Maimi Sato, spécialiste de danse moderne et productrice de nombreuses performances made in Japan.
Photos : „ Jun Mitsuhashi
concert/performance du 21 au 23 juillet à 22h
@ Jardin des Tuileries
tarifs : 15 euros / 12 euros TR
réservations : 01 44 94 98 00 / www.quartierdete.com
ou rdv chez Paris Quartier d’Eté, place Colette, Paris 1er
du mardi au samedi 15h/19h

Contes et chants japonais d’Atsuko Majima
Atsuko Majima a une formation de chanteuse classique (Université nationale des beaux-arts de Tokyo, Opera Studio Nikikai) mais préfère se frotter au théâtre nô et aux chants traditionnels du Japon. Elle a écrit et interprété Les aventures érotiques et mystérieuses de la princesse Lierre en 2003, et vient présenter un nouveau spectacle dont le titre laisse songeur : Lettre d’une vache blanche…
Pour écouter des mp3 de Atsuko Majima : au bas de la page Internet http://anacrouse.free.fr/Atsuko%20Majima.htm
spectacle le samedi 16 juillet de 20h à 21h
@ Espace Café Jipango
6 rue Saint-Claude, Paris 3e
(rdc, porte à droite dans la cour)
M° Saint-Sébastien Froissart (ligne 8)
gratuit
réservations : 06 03 08 95 06

Un été de festivals japonais en province
* Les rencontres internationales de la photographie d’Arles accueillent cette année l’étonnant travail de Yuji Ono, qui choisit pour modèles des peintures d’illustres anonymes ou de grands maîtres. www.rencontres-arles.com
Et toujours à Arles, le photographe Patrick Jallageas en profite pour exposer les photos de ‘son Japon’ jusqu’au 30 juillet @ ‘Au temps de monsieur Fersen’, 28 rue de la Liberté.
http://patrick.jallageas.free.fr
photo © Patrick Jallageas


* échanges de savoir-faire autour de la poterie en présence du maître japonais Akiyama Shôzan jusqu’au 5 août à la tuilerie de Pouligny (renseignements 05 55 62 19 61 / tuileriedepouligny@wanadoo.fr + 05 55 76 76 22 / christine.waxweiler@free.fr) et jusqu’au 31 août à la Sénatorerie de Guéret (renseignements : voir ci-dessus).


* spectacle floral sur l’ensemble du jardin japonais de Maulévrier, expositions et démonstrations d’ikebana (école Sensho-Ikebono) du 22 au 25 juillet lors du festival ‘Ecriture Florale 2005’
renseignements www.parc-oriental.com et 02 41 55 50 14

* exposition autour des parures de fêtes traditionnelles au Japon et en Chine jusqu’au 31 août @ château de l’Oisellerie (à 6 km d’Angoulême). Renseignements 05 45 67 31 68

* la 5e triennale internationale de la tapisserie et des arts du tissu de Tournai reçoit le Japon en invité d’honneur pour une grande exposition autour des ‘Fascinants textiles du Japon’, dont les kimono bien entendu.
@ Tournai, en Belgique, à 20 km de Lille



Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly 75015 Paris
Tél : 01 44 37 95 00
http://www.mcjp.asso.fr

Espace culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris
Tél : 01 44 76 06 06
bertin.poiree@wanadoo.fr
www.tenri-paris.com


Centre Culturel Franco-Japonais
8/10 passage Turquetil 75011 Paris
Tél : 01 43 48 83 64
http://www.ccfj-paris.org

Espace Japon
9 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
tél : 01 47 00 77 47 / infos@espacejapon.com
http://www.espacejapon.com