Le mail service est réactualisé en permanence dans la rubrique MAIL SERVICE.

n° 77
Le 14 avril 2005


Jipango no13 :
100 voyages inédits au Japon / Du côté des épiciers

Consultez le numéro de printemps en ligne en le téléchargeant sur
www.jipango.com/jipango/jipango2005/html/journal.html



Club Jipango : encore plus de liens privilégiés avec le Japon !
Pour en savoir plus sur les activités et les avantages du Club Jipango :
www.jipango.com/jipango/jipango2005/html/clubjipango.html


Café-Jipango : Un espace pour vivre et découvrir la culture japonaise !
Café-Voyage, Café-Création, Café-Santé&Relaxation, Café-Bouquins..., le programme des cafés est sur :
www.jipango.com/jipango/jipango2005/html/activites.html

Guide de voyages : Evadez-vous au Japon avec le guide
100 regards inédits sur le Japon + 1 000 bonnes adresses japonaises en France !
www.jipango.com/guide


• « Le Sushi de Proust », un nouveau magazine + un site sur le Japon
• Venez faire « hanami » au parc de Sceaux [17.04]
• Le Japon entre l’humain et l’urbain – « No Parking », photos de P. ALmeida
• Un mois de mai nippon au Jardin d’Acclimatation [mai 05]
• La galerie des horreurs de Suehiro Maruo


• « La femme d’eau », film élémentaire de Hidenori Sugimori [sortie le 4 mai]
• « Violent Cop » de Takeshi Kitano sur Canal + [17 & 29.04]


• Floues et surexposées, les superbes photos de Rinko Kawauchi [jq 15.06]
• 3 expositions, 3 tendances du design et de l’Art contemporain japonais
• Calligraphies et peintures de l’école zen Obaku, 1654-1784 [jq 28.04]


• Le « Shoboshobo Bus Tour », nouveau projet sonore entre France et Japon
• Les Tambours de Tokyo en tournée [15-26.04]
• Musiques traditionnelles : flûte shakuhachi et stage d’initiation


• Dialogue dans le désert de « Jéricho », par Masataka Matsuda [20-23.04]
JIPANGO VOUS OFFRE DES PLACES POUR CE SPECTACLE !!
• La troupe Shigeyama et le kyôgen, théâtre satirique japonais [29-30.04]


• Tout, vous saurez tout sur Osaka [23.04]
• Offres de stage et d’emploi : Jipango et les sushi-bars Matsuri


(Disponible également sur le site www.jipango.com "rubrique Mail service"
Pour ancien numéros.


'Le sushi de Proust', la madeleine japonaise de Paris
www.sushideproust.com
Le nom résume le projet : ce sushi de Proust désigne un collectif franco-japonais autour de projets culturels, d’un site internet et d’un petit canard distribué à Paris depuis 3 mois. On lui doit les soirées ‘Japan is not only sushi’ au Batofar, au Café Chérie ou à l’OPA. Sur internet et sur papier, ‘Le sushi de Proust’ propose des chroniques culturelles décalées en ciné (ero-guro, zatoïchi), musique, sports, cuisine… et des billets marrants et révélateurs sur le Japon contemporain (les ‘oyaji’ ou la prétendue légèreté de certaines jeunes japonaises).Le tout dans un design sobre et très réussi.
Vous trouverez ‘Le sushi de Proust’ chez Junku, Colette, Kunitoraya, à la Mcjp…

Faire 'O Hanami' à Paris
Lorsque le printemps pointe le bout de son nez, les Japonais se rassemblent pour un rituel saisonnier incontournable : faire ‘o hanami’, se réunir sous les cerisiers pour admirer leurs fleurs, annonciatrices des beaux jours, et surtout faire la fête entre amis. Le parc d’Ueno, à Tokyo, est d’ailleurs pris d’assaut en ce moment par des centaines de milliers d’amoureux des fleurs, et du saké, car ‘hanami’ est aussi le moment privilégié pour s’abandonner à l’ivresse en public.
A vous de recréer la même ambiance dimanche 17.04 : un groupe de conversations franco-japonais organise un pique-nique ‘hanami’ sous les cerisiers en fleurs du parc de Sceaux (à 20 minutes de Châtelet en RER B). Apportez vos meilleures idées de bentô (boîtes-repas japonaises) ou de pique-nique campagnard.
Pour ceux que les rencontres et discussions franco-japonaises intéressent, le groupe réunit français et japonais les 1er et 3e mercredis du mois (19h) au café Falstaff.
pique-nique dimanche 17 avril, 12 :00
parc de Sceaux, bosquet sud
infos : konnichiwa_paris@yahoo.fr / 06 81 55 75 19 (Arnaud)
http://fr.groups.yahoo.com/group/conversation-japonais-francais/
café Falstaff, 10 pl. Bastille, Paris 11e


No Parking – Le Japon urbain de Patricia Almeida
www.pocproject.com/members/almeida/
Dans un Japon à l’urbanisme saturé, la photographe portugaise Patricia Almeida fixe le béton et la vie qui l’entoure dans son objectif. Un jeune homme fait son jogging sur un chemin de campagne au bout duquel émerge une construction futuriste ; une femme patiente à un croisement sans penser à l’enchevêtrement de fils électriques qui la surplombe ; la Sumida (fleuve qui traverse Tokyo) coincée entre un monorail aérien et une forêt de bâtiments. Dans l’œil de Patricia Almeida l’humain et l’urbain s’accommodent l’un de l’autre, parfois tant bien que mal. Tokyo est une nouvelle étape du projet Locations que poursuit la photographe dans les métropoles de plusieurs continents depuis 2000.
No Parking, de Patricia Almeida
Poc éditions, 2005, 70p.
sorti en mars


Un mois de mai nippon au jardin d'acclimatation
www.jardindacclimatation.fr
Démonstrations de judo et de kuydo (tir à l’arc japonais), concerts du ‘Quartet Melting Pot’, danse traditionnelle, lecture de contes… Tous les week-end de mai, le Jardin d’acclimatation multiplie les activités autour du Japon. Les enfants sont les premiers invités : à la projection du film d’animation ‘Le serpent blanc’, à des ateliers de fabrication de ‘koi nobori’ (carpes en toile) pour la fête des petits garçons, à des lectures de contes anciens du Japon entre autres.
Programme bientôt en ligne sur le site du jardin.
Jardin d’acclimatation, bois de Boulogne, Paris 16e
M° Sablons / 01 40 67 90 82
entrée libre
sauf ateliers danse en kimono + koi nobori (14.5 euros)


La jeune fille aux camélias – manga de Suehiro Maruo
www.imho.fr
La vie est un enfer pour la jeune Midori, obligée de travailler dans un cirque ambulant des plus trash à en juger par sa galerie des horreurs : ‘le vers humain’, Muchisute la momie, kanabun le garçon-fille… tous plus pervers et cruels les uns que les autres. Suehiro Maruo, 56 ans, figure emblématique et énigmatique du manga underground au Japon (voir son site http://www.woodenmen.org/maruo/), décline un éventail de supplices qui dépasse toutes les espérances des fans de ero-guro (‘érotique-grotesque’, films et mangas de genre au Japon). Dessin en noir et blanc, influences à chercher du côté des surréalistes et des avant-gardes décadentes de toutes espèces (Dali, le cinéaste maudit Ted Browning, Passolini), Maruo laisse ses monstres jouer avec l’esprit et le corps de la pauvre Midori. Jusqu’à l’arrivée d’un nouveau prestidigitateur dans le cirque : Masamitsu le Magnifique. Ensuite ce sont les autres qui dégustent…
Suehiro Maruo a aussi illustré « L’art du bain japonais » et « Exercices d’automne » aux éditions du Lézard Noir – http://lezardnoir.free.fr
éditions imho, 2005, 56p.
9 euros


La femme d’eau
www.films-sans-frontieres.fr/lafemmedeau/
L’eau, la compassion, le feu, l’amour, la nature : le premier long-métrage de Hidenori Sugimori est fait de choses élémentaires. Dans une petite ville au nord du Japon, Ryo essaye de surmonter un destin accidenté. Elle doit gérer seule l’entreprise familiale de bains publics, les fameux sentô japonais, où tous les habitants du coin se retrouvent dans la nudité. L’occasion pour le réalisateur, Hidenori Sugimori, de tourner une lente et magnifique séquence, dans la moiteur, la vapeur, la simplicité du lieu et des corps. Solitaire, Ryo pense à passer la main mais l’amour l’en empêche : Yusaku débarque, avec sa part de mystère et sa passion pour les allumettes. La pureté des sentiments contre la noirceur des pulsions… Le combat est joué d’avance, mais l’essentiel du film est ailleurs que dans ses symboles un peu lourdingues. « La femme d’eau » est un double certificat de talent, pour la caméra de Hidenori Sugimori, et le jeu limpide de la chanteuse japonaise Ua (dans le rôle principal de Ryo).
La Femme d’eau (Mizu on onna)
Japon, 2002, 1h55
Sortie le 4 mai


Et aussi : Cha no aji (Taste of tea) –Les destins croisés de la famille Haruno dans une petite ville de montagne, près de Tokyo. Le film avait fait une très bonne impression au festival de Cannes 2004. Japon, 2003, 2h23 – sortie le 20 avril.

Violent Cop, le 1er Kitano sur Canal +
A priori, le scénario n’a rien à envier à celui d’un quelconque Charles Bronson : Azuma (Takeshi Kitano), flic taciturne et impulsif, décide de dégommer un gang de yakuzas responsable de la mort de son meilleur ami et du viol de sa sœur… Mais voilà, on est chez Kitano, en plein dans son élément et avant le succès à venir. Autant de raisons de ne pas louper « Violent Cop », qui comme son nom l’indique ne fait pas dans la dentelle mais révèle déjà les talents de Takeshi Kitano. Le film est d’ailleurs un Kitano par hasard : le réalisateur Kenji Fukasaku a abandonné le navire avant le tournage et le producteur a proposé à Kitano, l’acteur principal, de tourner à sa place ! On en redemande, des films comme celui-ci faits par hasard.
Japon, 1989, 1h38
sur Canal +
dimanche 17 avril, 22h45
vendredi 29 avril, 22h10


Rinko Kawauchi à la Fondation Cartier
www.fondation-cartier.com
Un ciel d’orage déchiré par des éclairs, un poisson pendu au bout d’un hameçon, un nuage qui imite la forme d’un buisson… Rinko Kawauchi tape immédiatement dans l’œil avec ses clichés naturalistes et familiaux, faussement naïfs, curieux et enchanteurs. Comme des haïku. Remarquée aux dernières rencontres photographiques d’Arles, elle a pris des photos de pub avant de se consacrer à une esthétique très personnelle avec la trilogie Utatane, Hanabi et Hanako. On lui doit aussi les magnifiques photos, baignées de lumière, du film ‘Nobody knows’ de Hirokazu Kore-eda.
A la Fondation Cartier, la photographe présente 3 séries récentes en près de 350 photos. On y passerait des heures, ne serait-ce que pour s’amuser à passer du petit showroom placé au milieu de la pièce – 2m_ inondés de lumière blanche pour la série ‘The eyes, the ears’ – à la grande salle où s’étalent les tirages parfois immenses de ‘Aila’ et ‘Cui Cui’. Des photos de famille, des photos d’instants furtifs, avec pour fil directeur l’incroyable lumière que capte la photographe, cet usage inédit du contre-jour et du flou « pour saisir l’essence du sujet, son aura » explique Rinko Kawauchi.
exposition jusqu’au 15 juin
@ Fondation Cartier
261 bvd Raspail, Paris 14e
01 42 18 56 50 / tlj sauf lundi 12h-20h
tarifs : 6.50 / 4.50 euros (TR)


Design et art contemporain : 3 expositions
Des couleurs, des personnages kawaii, des créateurs japonais et des installations originales, c’est ce que vous trouverez au gré de trois expositions de design contemporain à Paris et Rouen.
A commencer par ces 15 skateboards customisés par 15 artistes, dont l’excellent illustrateur Blanquet et le designer japonais Postics que les lecteurs de Jipango connaissent bien.
Cubee, la famille Tofu, ces petites mascottes très populaires au Japon sortent tout droit de l’imagerie enfantine et délirante du collectif Devilrobots. Celui-ci présente une expo ‘collector’ au cours de laquelle les visiteurs pourront imprimer des tee-shirts ou des posters originaux à partir de tampons des personnages de Devilrobots. www.colette.fr
Tomoko Mitsuna a la main verte : la designer japonaise détourne les plantes en objets anodins, quotidiens, comme ces pâtisseries végétales qu’elle expose pour le projet « Plants cake shop ». Vous pourrez même repartir avec l’un de ses fameux éclairs au gazon, avec graines et mode d’emploi. Elle expose à la galerie La Périphérie avec le collectif Bob Foundation, lui pour un regard décalé et humoristique sur un objet quotidien et pourtant invisible : les fils téléphoniques. www.laperipherie.fr
Eyeslide (skateboards) jusqu’au 30 avril
@ galerie Yaralt, 39 rue Beauvoisine, Rouen
Devilrobots jusqu’au 30 avril
@ Colette, 213 rue st Honoré, Paris 1er
bob Foundation & T. Mitsuma du 22 avril au 13 mai
@ galerie La Périphérie, 17 rue Rouget de Lisle, Malakoff
M° porte de Vanves


Calligraphies et peintures zen, tendance Obaku
www.kokoroorientalart.com/
Le zen Obaku, importé au Japon par des moines chinois au 17e siècle, est l’une des trois grandes écoles du boudhisme zen dans l’Archipel, loin derrière les écoles Sôto et Rinzaï qui grignotent ses moines un à un. Son influence dans la calligraphie a donné naissance à toute une école d’artistes au style particulier : le parchemin est placé à l’horizontale, et la taille des caractères n’est pas uniforme. Certains moines calligraphes sont restés dans la tradition esthétique zen comme des maîtres du style Obaku : Ingen (1592-1688), Mokuan (1611-1684) ou Sokuhi (1616-1671).
exposition jusqu’au 28 avril
@ galerie Kokoro
56 rue Quincampoix, Paris 1er
mardi-samedi 14h-19h
01 48 04 30 18 / info@kokoroorientalart.com

Shoboshobo présente son ‘Bus Tour’ japonais et recherche des partenaires
www.shoboshobo.com
Imaginez un car roulant de Tokyo au Kyushu (Osaka, Kobe) pendant un mois. A son bord, 5 artistes et musiciens, français et japonais. A chaque arrêt : des rencontres avec l’univers sonore et artistique des métropoles japonaises, des collaborations avec des artistes locaux.
Le ‘Shoboshobo Bus Tour’ est un projet sonore inédit, la construction d’un itinéraire musical en harmonie avec ce voyage au Japon. Il est l’occasion d’une collaboration rare entre des artistes français et japonais, qui se poursuivra en septembre avec la venue d’artistes japonais à Paris et la sortie finale d’un catalogue/dvd. Le projet est porté par le collectif Shoboshobo, qui organise depuis 5 ans des soirées franco-japonaises autour des musiques électroniques et de la recherche sonore. Le Shobo Bus Tour est prêt à démarrer, mais il a encore besoin de quelques partenaires artistiques, médiatiques, et financiers, pour boucler son trajet.
Contacts : Mehdi Hercberg (01 42 01 65 52/06 72 46 50 07/grogore1@libertysurf.fr) et Laurence Perrillat (du collectif l’Appareil – 01 42 58 86 78/06 61 36 09 82 / laurence.pereillat@free.fr)

Shoboshobo 09 : nouvelle soirée pluridisciplinaire avec la musique électro-minimaliste de Lullatone (Nagoya), des films d’animation atypiques projetés par le mangaka Wisut Ponnimit et le ‘karaoke motorisé’ de MEC.
mardi 3 mai à 20h30
@ le lieu n’est pas encore déterminé !!!
infos bientôt sur www.shoboshobo.com
tarif : 6 euros


Tournée française des Tambours de Tokyo
www.oedosukerokutaiko.com
Après un album live l’année dernière, l’Oedo Sukeroku Taiko revient en France pour une tournée au rythme des taïko. La pratique de ces immenses tambours japonais, fixés à la verticale, est un spectacle impressionnant qui tient autant de la virtuosité musicale que de la musculation. Au Japon, ils accompagnent toutes les fêtes traditionnelles. C’est de ce son, qui remonte à l’époque d’Edo (1603-1868), et des influences des musiques contemporaines que les Tambours de Tokyo font leurs performances uniques en live.
- vendredi 15 avril : Manderen (57), 20h30, cour du château de Malbrouck.
- mardi 19 avril : Vandoeuvre les Nancy (54), 20h30, salle des fêtes.
- samedi 23 avril : Arques (62), 20h30, centre culturel Balavoine.
- dimanche 24 avril : Mons en Baroeul (59), 18h, salle Salvador Allende.
- mardi 26 avril : Abbeville (80), 20h30, théâtre municipal.

A la découverte du shakuhachi et des musiques japonaises traditionnelles
Flûte droite en bambou, le shakuhachi est l’instrument par excellence de l’esthétique zen. Certains moines l’ont utilisé comme support de méditation avant qu’il ne devienne un instrument ‘classique’ accompagnant les répertoires de musiques japonaises traditionnelles de la même manière que le koto ou le shamisen. Son timbre profond et immédiatement reconnaissable (qq extraits en mp3 sur http://www.bamboo-in.com/about-us/MP3.htm) a séduit de nombreux compositeurs contemporains japonais et occidentaux, et de nouvelles écoles de shakuhachi ont vu le jour comme l’école Tozan, fondée en 1896 à Osaka.
- Justement, la branche française de la Tozan Ryû se produit en concert
vendredi 15 avril, 20h30
@ Maison du Japon de la Cité Universitaire Internationale,
15 bvd Jourdan, Paris 14e (RER B Cité U) – entrée libre

- Si vous souhaitez tout savoir sur le shakuhachi avant d’aller au concert, l’un des meilleurs connaisseurs de l’instrument en France, Daniel Liferman (association La Voie du Bambou) donne une conférence sur le sujet la veille : la construction et la technique de jeu, ses relations avec le zen…
conférence de Daniel Liferman, jeudi 14 avril, 19h30
@ école des Mines de Paris, amphi V334, 60 bvd St-Michel, Paris 6e
entrée libre

- enfin la flûtiste Véronique Piron organise un stage d’initiation aux instruments traditionnels du Japon. Au programme : musiques de tradition populaire (folklore), shintô et classique. Le stage est ouvert à tous mais une pratique instrumentale de quatre ans minimum est conseillée.
stage d’initiation du 28 au 30 avril
@ Espace Culturel Bertin Poirée
(voir carnet d’adresses)
contact : Véronique Piron, 06 77 82 41 81/ nipponflutes@yahoo.fr
tarif : 90 euros


Jéricho
www.mcjp.asso.fr
Masataka Matsuda fait partie des rares auteurs japonais à se faire un nom sur les planches françaises, avec Oriza Hirata et quelques autres. Auteur de pièces variées –nô modernes, romantiques – il présente « Jéricho », une œuvre encore inédite en France. Motoï Miura, assistant de Oriza Hirata au théâtre Agora à Tokyo, est chargé de la mise en scène. Comme dans ses précédentes pièces, ‘Mer et ombrelle’ (1996) ou ‘Sur le sable de l’été’ (1999), Matsuda y parle d’une absence. Une femme au milieu d’un désert croise un homme blessé et lui parle de son mari, qu’elle vient de perdre. Au fil du récit, elle en vient à confondre les deux hommes…
Spectacle en japonais surtitré en français.
du mercredi 20 au samedi 23 avril
@ Mcjp
(voir carnet d’adresses)
tarifs: 12 / 9 euros (TR)

Pour gagner des invitations aux deux dates de « Jéricho »
envoyez vos coordonnées à jipango@noos.fr en indiquant vos préférences.


Kyôgen, l'art de rire selon les Shigeyama
www.mcjp.asso.fr
Dans la famille Shigeyama, je voudrais le père et ses deux fils. Shime, Ippe et Motohiko Shigeyama sont les principaux exportateurs hors du Japon de l’art théâtral du kyôgen, un genre satirique ancien qui sert habituellement d’intermède entre les parties d’une pièce de nô. Leurs visites sont fréquentes en France, et après « Le roi et le dinosaure » l’année dernière, les Shigeyama présentent à la Mcjp trois façons de jouer du kyôgen : une pièce du répertoire traditionnel, un pièce moderne inspirée du dramaturge contemporain Tadasu Iizawa, et une interprétation libre de l’ « Ubu Roi » d’Alfred Jarry.
Spectacle en japonais surtitré en français.
Vendredi 29 et samedi 30 avril
@ Mcjp
(voir carnet d’adresses)
tarifs: 12 / 9 euros (TR)


Tout, vous saurez tout sur Osaka
www.2waku.com
Venez découvrir Osaka, son histoire et sa vie quotidienne, son architecture (Tadao Ando) et ses rues mythiques (le dotomburi), son accent (l’Osaka-ben) et ses spécialités culinaires (okonomiyaki) avec l’association waku-waku, éditrice du guide ‘Osaka-Kyoto-Nara, une expérience japonaise’.
conférence samedi 23 avril, 16h-18h30
@ Destination Japon
11rue Villedo, Paris 1er
contact@2waku.com / 01 42 57 78 93
entrée libre


Offres de stage et d'emploi sur le Japon à Paris
www.jipango.com / www.matsuri.fr
Jipango a une foule de projets pour 2005 (numéro 14 consacré aux objets japonais, guide sur la cuisine japonaise, café-Jipango…) et recherche un(e) stagiaire pour les développer.
Le profil recherché : étudiant(e) branché Japon, parlant éventuellement japonais, spécialisé en communication/informatique/gestion de projets culturels…
Intéressé ? Faites-nous parvenir un Cv accompagné de quelques lignes de motivation à jipango@noos.fr.
Matsuri recherche de nouveaux employés pour sa chaîne parisienne de sushi-bars : assistants en boutiques, en restaurants, en vente et en animation, cuisiniers et livreurs.
Le détail des offres est disponible sur le site de Matsuri (rubrique ‘Matsuri’ -> ‘emploi’).

Photos : DR
Réalisé par Guillaume Loiret et Postics


Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly 75015 Paris
Tél : 01 44 37 95 00
http://www.mcjp.asso.fr

Espace culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris
Tél : 01 44 76 06 06
bertin.poiree@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/asstenri


Centre Culturel Franco-Japonais
8/10 passage Turquetil 75011 Paris
Tél : 01 43 48 83 64
http://www.ccfj-paris.org

Espace Japon
9 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
tél : 01 47 00 77 47 / infos@espacejapon.com
http://www.espacejapon.com