Le mail service est réactualisé en permanence dans la rubrique MAIL SERVICE.

n° 76
Le 17 mars 2005



Café-MUSIQUE
Vendredi 18 mars à 20h.
Concert exceptionnel de la musicienne Etsuko Chida “Japon : chants courtois”
Une occasion unique de rencontrer cette musicienne de talent.
Primée de nombreuses fois (meilleur album de Géo, ‘choc’ du Monde la musique), Etsuko Chida interprète des poèmes japonais qu’elle accompagne au koto.

Café-CREATION
Samedi 19 mars de 14h à 17h.
Création de jardins miniatures sur plateau dans l’esprit zen” : composition de pierres, avec végétaux, lanternes et bambous.

Café-CULTURE
Jeudi 24 mars à 19h
Conférence-projection “Réaliser un jardin japonais chez soi”. Préparer son voyage au Japon autour des jardins et les adresses des jardins japonais à visiter en France.

Café-CREATION
Samedi 2 avril de 14h à 17h.
Confection de sacs japonais.

Participation pour chaque café :
15 € (18 € non membre du Club Jipango)
Inscription : jipango@noos.fr


REJOIGNEZ LE CLUB JIPANGO
Toutes les informations sur www.jipango.com/jipango/jipango2005/html/clubjipango.html


NUMERO DE PRINTEMPS
Le prochain numéro de Jipango paraîtra la semaine prochaine : suite du dossier “100 voyages inédits au Japon”. Shopping : du côté des épiciers.
Pour recevoir le magazine par courier, envoyez une envelope A5 timbrée (0,82 €/France, 1,20 €/EU, 2,40 €/Canada, Japon), libéllée à vos nom et adresse, à l’association Jipango, 64 bd de Sébastopol 75003 Paris.


• « Le paravent aux chrysanthèmes », nouvelle pièce du musée Guimet
• Les frères Grimm en manga psychédélico-trash : Hansel & Gretel de Junko Mizuno
• Rikishi – portraits de sumotoris par Charles Fréger


• Les sorties dvd : Imamura, Takashi Miike, Tezuka & Tanaka
• Le Japon au festival du cinéma asiatique de Deauville
• Projection et rencontre avec Sachi Hamano, réalisatrice de ‘Yurisai’ [2 avril]


• Regards croisés sur les céramiques du Japon et d’Europe [5-25 avril]
• Photos, lectures de haïkus et conférences : le Japon de Dominique Buisson [7 avril-8 mai]
• Exposition-vente d’antiquités japonaises : netsuke, sagemono et laques [19-26 mars]
• Les kimonos originaux de Setsu Ayahara [2-16 avril]


• Boris, métal lourd et bruyant en provenance du Japon [17 mars]
• Concert de chansons traditionnelles et berceuses japonaises [3 avril]
• Les Pascals en live : loufoque et entraînant [24 mars]
• Concert jazz par Riko Goto et Guillaume Arbonville [8 avril]


• Lecture musicale par le grand poète japonais Gozo Yoshimasu [18 mars]
• Baston d’ici et d’ailleurs : 20e festival d’arts martiaux [19 mars]
• Nihon buyo, danse traditionnelle japonaise [17 & 18 mars]
• Dance box 05, festival de danses modernes [17 mars – 21 avril]
• Ao no Kaze - chorégraphie de Susan Buirge pour danse kagura [18 & 19 mars]


• Perfectionner son japonais en lisant des mangas [23 mars – 20 avril]
• Conférences sur le Japon : le théâtre kabuki et la presse nippone[30 mars et 18 avril]
• Lectures de nouvelles de Yukio Mishima par la comédienne Michèle Venard [20 avril et 18 mai]


(Disponible également sur le site www.jipango.com "rubrique Mail service"
Pour ancien numéros.


Un nouveau paravent japonais au musée Guimet
www.museeguimet.fr
« Chrysanthèmes blancs », ce paravent japonais du 18e siècle est exposé depuis quelques jours au musée des arts asiatiques Guimet, qui l’a acquis auprès d’un collectionneur privé en octobre 2004. Il s’agit en fait d’une paire de paravents à six feuilles, représentant le chrysanthème à divers stades de son épanouissement. Son auteur Ogata Kôrin (1658-1716) est l’un des chefs de file de l’école esthétique Rimpa (fin 17e – 18e).
Musée Guimet – rotonde des paravents (2e étage)
6 place Iéna, Paris 16e
01 56 52 53 00


Hansel & Gretel
www.imho.fr
Il était une fois une jeune dessinatrice, Junko Mizuno, qui n’avait pas son pareil pour transformer des contes poussiéreux en mangas psychédéliques. Après la réincarnation hallucinée de Cendrillon dans ‘Cinderalla’, les frères Grimm ne reconnaîtraient pas leurs ‘Hansel et Gretel’. Lui élève turbulent, né avec une voix tellement forte qu’il doit porter un silencieux sur la bouche, elle intrépide en uniforme d’écolière japonaise et armée d’un sabre de bambou. Junko Mizuno fond le récit original dans un Japon indéfini, mi-ancien mi-moderne, où la famille Sakazaki tient une petite épicerie, dans un village montagnard et isolé. Jusqu’au jour où il n’y a plus rien à manger… Hansel et Gretel Sakazaki vont alors défier la reine Maryline dans le monde loufoque et acidulé de Junko Mizuno.
Hansel & Gretel, de Junko Mizuno
éditions imho, 2004, 146 p.
11 euros


Rikishi – portraits de lutteurs de sumo
www.pocproject.com
Pour un accro du portrait, Charles Fréger ne pouvait pas mieux choisir comme trombinoscope qu’un sumo-kyoshujo, une école où les sumotoris sont formés. Comme à son habitude, le photographe prend ses modèles immobiles, sur le lieu de leur existence en tant que modèles : ici les vestiaires, la salle d’entraînement ou les abords d’un dojo. Les sumotoris sont souvent pris avant, parfois après, des combats dont on devine l’extrême importance à leurs regards fiers et à leurs poses martiales, même chez de petits bonshommes de cinq ans à peine. Charles Fréger tire des portraits, mais pas n’importe lesquels. Le jeune photographe a toujours privilégié les groupes, les genres : patineuses, légionnaires, majorettes… et aujourd’hui des sumotoris dont les photos révèlent superbement l’identité collective et la fierté partagée.
Rikishi, photos de Charles Fréger
éditions POC, 2005, 144 p., 39 euros


Sorties dvd : Imamura, Takashi Miike, Tezuka & Tanaka
Studio Canal vient d’éditer en dvd quelques perles méconnues du cinéma japonais, dans des styles bien différents: dramatique avec le ‘Dr. Akagi’ de Shohei Imamura – un médecin fait des recherches sur l’hépatite dans un camp de guerre en 1945 -, violent et déjanté avec ‘Fudoh’ et ‘Bird people in China’ de Takashi Miike, et polars futuristes et contemporains avec ‘The postman’ et ‘Hakuchi’ du duo Makoto Tezuka et Hiroyuki Tanaka.
photo : édition japonaise de ‘Fudoh’
Dvd Studio Canal, sortis en février 2005
Dr. Akagi (Japon, 1998, 129’), 24 euros
Fudoh + Bird people in China (Japon, 1998, 118’ et 98’), 26 euros
The postman + Hakuchi (Japon, 1997, 125’ chacun), 26 euros


Nouvelles du Festival du cinéma asiatique de Deauville
www.deauvilleasia.com
Après quatre jours passés dans les salles obscures, le jury du 14e festival de Deauville n’a finalement décidé de couronner aucun des films japonais en compétition, mais certains ont de bonnes chances d’atterrir dans des délais raisonnables sur les écrans français : les nouveaux films de Shinji Aoyama (Lakeside murder case) et Takashi Miike (Three…Extremes, coréalisé par Park chan-wook et Fruit Chan), Takeshi Kitano acteur dans un film qu’il ne réalise pas ( !) – Blood and bones, de Yoichi Sai –, mais aussi Inoue Yosue (The neighbor n°13, avec Takashi Miike), Gen Takahashi (Charon) ou encore Takashi Shimizu (Marebito).

Yurisai, projection et rencontre avec Sachi Hamano
www.h3.dion.ne.jp/~tantan-s/frmEng.html
Projeté dans de nombreux festivals de cinéma gay et lesbien, ‘Yurisai’ (‘Le festival des lys’ en français) est encore très largement inconnu du public car inédit en salles. Sa réalisatrice Sachi Hamano s’est forgée une réputation au Japon en tournant plus de 300 films classés X où la sexualité est considérée « d’un point de vue féminin ». Elle passe ensuite au cinéma d’auteur, et après ‘Midori’ (1998) choisit d’adapter en 2001 le roman ‘Yurisai’ de Hoko Momotani. Dans la maison de retraite Mariko, où vivent six femmes, Sachi Hamano dissèque la petite révolution sexuelle que va occasionner l’arrivée d’un jeune homme.
projection-rencontre le samedi 2 avril, 11 :00
@ La Pagode, 57 bis rue de Babylone, Paris 7e
M° St François-Xavier
tarif unique 5.80 euros


Regards croisés sur la céramique
www.tenri-paris.com
Quatorze céramistes japonais vivant en Europe, ou européens et installés au Japon se rencontrent autour de la céramique à l’initiative du programme culturel mis en place en 2005 pour ‘l’année des Echanges entre les peuples du Japon et de l’Union européenne’. Andoche Praudel, Haguiko, Rafael Navas, Yoshimi Futamura entre autres viennent confronter leurs parcours, leurs techniques, leurs usages de la céramique. Les mardi 5 et mercredi 6 avril, de 13h à 18h30, une rencontre aura lieu entre les 14 artistes, qui interviendront tour à tour pour présenter leurs œuvres et leurs parcours, le public et des spécialistes de la céramique (traduction simultanée en français, participation : 15 euros par jour, réservation conseillée).
exposition du 5 au 25 avril
@ Espace Culturel Bertin Poirée
(voir carnet d’adresses)
entrée libre


Le Japon de Dominique Buisson
www.itineraires.com
Spécialiste de l’esthétique japonaise (elle a écrit sur l’origami, le bambou, la soie, le papier…) et professeur d’arts plastiques, Dominique Buisson expose à la galerie Itinéraires des clichés pris lors de ses nombreux voyages sur l’Archipel. Deux journées spéciales sont prévues pour marquer le lancement de l’exposition :
- samedi 9 avril : séance de dédicace, intervention de Dominique Buisson sur l’art du haïku (16 : 00) et lecture de haïkus par Françoise et Philippe Nottin, avec la participation de la poétesse Marie Sunahura (17 : 00).
- samedi 16 avril : intervention de l’architecte Bernard Jeannel sur son domaine de prédilection, les jardins zen au Japon (16 : 00).
photo : ‘L’esprit du bambou’, éditions P. Picquier, 2004)
du 7 avril au 8 mai
@ librairie Itinéraires
60 rue St-Honoré, Paris 1er
lundi-samedi, 10 :00/19 :00


Exposition-vente d'antiquités japonaises : netsuke, sagemono et laques
Pour le plaisir des yeux, et celui des collectionneurs, la galerie Yamato présente près de 70 pièces anciennes (18e et 19e siècles) de netsuke, sagemono et laques japonaises. Les sagemono sont ces ‘choses pendues’, des objets que les Japonais autrefois pendaient aux ceintures des kimonos, dépourvus de poches. Parmi eux, les netsuke sont un peu les porte-clés d’aujourd’hui : de petits objets sculptés, en bois, en bois laqué ou en ivoire (il en existe diverses catégories, voir le site d’une boutique japonaise www.netsuke.com).
du 19 au 26 mars (dont dimanche 20)
@ galerie Yamato
23 rue JJ Rousseau, Paris 1er
01 42 36 75 71


Kimonos originaux de Setsu Ayahara
www.ccfj-paris.org
Maître Setsu Hayahata expose ses créations originales, des kimonos faits de broderies et patchworks. Avec le samedi 2 avril une démonstration de kitsuke, l’art du port du kimono (entrée libre sur réservation : 01 43 48 83 64).
du 2 au 16 avril
@ Centre Culturel Franco-Japonais
(voir carnet d’adresses)


Boris
www.inoxia-rec.com/boris/
Boris donne dans le métal depuis 10 ans, avec ce son très lourd caractéristique de leurs albums ‘Absolutego’ et ‘Amplifier Worship’. Pas mal de heavy, un zest de punk, des influences noise (Boris a croisé le fer avec Keiji Haino et Merzbow entre autres) et un penchant pour les nappes sonores qu’on retrouvera chez Mono. C’est la première date en France de ce groupe culte au Japon.
jeudi 17 mars, 21 : 00
@ Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil
M° Robespierre (ligne 9)
entrée : 11 euros / 9 euros (prévente)
01 42 87 25 91 / www.instantschavires.com

Chansons traditionnelles et berceuses du Japon
Soliste dans un ensemble de musiques anciennes (Danceries) et fondatrice en 1982 d’un petit groupe vocal nommé La Moédie, la chanteuse japonaise Tomoé a réuni une formation restreinte pour une série de concerts originaux : 6 chanteurs et chanteuses accompagnés au synthétiseur ou à la flûte interprètent des œuvres traditionnelles européennes et japonaises. De vieilles berceuses nippones de plusieurs provinces de l’Archipel, des pièces vocales médiévales, des mélodies celtes, pour un concert tout en délicatesses et en densités vocales.
dimanche 3 avril, 18 : 00
@ Maison du Japon de la Cité Internationale Universitaire
7 bvd Jourdan, Paris 14e
01 44 16 12 16
entrée libre


Les Pascals
http://pascals1.hp.infoseek.co.jp/
Afficionados du musicien français Pascal Comelade, au point de mettre son nom au pluriel, ce collectif nippon est faussement (mais alors vraiment faussement) naïf. Ses ritournelles, ses comptines, ses airs de fanfare sont autant de trouvailles sonores et d’humour sur les albums ‘Pascals, ‘Abiento’ et ‘Half moon of the Pascals’ (un album de projets solos de différents membres du groupe). Toujours emmenés par Rocket Matsu, les quinze instruments des Pascals fourbissent leur pop-tango-ska-folklorique avec un humour et une fraîcheur qui ne peuvent pas laisser indifférent.
jeudi 24 mars, 20 : 30
@ Fondation Cartier, 261 bvd Raspail, Paris 14e
M° Raspail / 01 42 18 56 50 / www.fondation.cartier.com
et aussi le 26 mars à Clermont, le 27 à Agen, le 28 à St-Nazaire et le 29 à Brest


Riko Goto & Guillaume Arbonville
La pianiste japonaise Riko Goto jouait en trio avec des musiciens finlandais (voir photo du Riko Goto Trio) avant de s’installer à Paris et de multiplier les concerts et performances (avec l’accordéoniste Taca, la compagnie théâtrale Aïka…) Fluidité, affranchissement des rythmes, Riko Goto peut laisser libre court à son inspiration en compagnie du batteur Guillaume Arbonville.
vendredi 8 avril, 19 : 00
@ Sept Lézards, 10 rue des rosiers, Paris 4e
M° St Paul / 01 48 87 08 97
entrée 10 euros



Gozo Yoshimasu et Jean-François Pauvros
On en parle souvent comme du plus important poète vivant du Japon, auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages tous traduits en plusieurs langues. Gozo Yoshimasu est une figure de la poésie et de la déclamation poétique, dans des performances où il alterne les psalmodies d’une extrême lenteur et les récitations précipitées, et où il grave des idéogrammes sur des plaques de cuivre. Gozo Yoshimasu est accompagné de Marilya, jeune diva du chant, et du guitariste Jean-François Pauvros. Un trio atypique à ne pas manquer.
vendredi 18 mars, 20 : 10
@ Radio Campus Paris
50 rue des Tournelles, Paris 3e
entrée : 7 euros
www.radiocampusparis.org


20e festival d'arts martiaux
Pour les amateurs de castagne et d’esprit zen : aikido, ju-jitsu, kickboxing, daido-juku, karate, kung-fu… Pour la 20e année le festival de Bercy propose démonstrations et combats d’arts martiaux venus du monde entier et pas seulement d’Asie.
samedi 19 mars, 20 : 15
@ Palais Omnisport de Paris-Bercy, Paris 12e
M° Bercy / 01 40 02 60 60 / www.bercy.fr


Nihon Buyo
Une danse traditionnelle aux codes esthétiques ô combien complexes, comme souvent dans les arts scéniques japonais. La Nihon Buyo dans sa forme primitive remonte au 17e siècle. Ses costumes, ses mouvements, suggèrent l’élégance, le raffinement propres à une danse qui était autrefois un divertissement de cour. La Maison de la Culture propose le mois prochain un spectacle de Nihon Buyo sur la scène du Palais des Congrès, avec comme principal interprète le trésor national vivant Senzô Nishikawa. Réservez vite, les places sont comptées…
représentations les 17 et 18 mars, 20 : 00
@ Palais des Congrès de Paris
01 40 68 00 05 ou www.palaisdescongres-paris.com
tarifs : 28€ (1er cat.) / 22€ (2e cat.) / réduit 20€ (MCJP, groupe) / étudiant 15€


Festival Dance Box 2005
www.tenri-paris.com
L’Espace Bertin Poirée reste toujours aussi dynamique dans la promotion de danses contemporaines japonaises et européennes, soutenant les compagnies émergentes et les premières créations de jeunes chorégraphes. Son festival annuel Dance Box fait le point sur les nouvelles tendances du buto, de la danse contemporaine et du théâtre gestuel, privilégiant les danseurs qui travaillent sur l’évolution du corps dans un espace sonore et visuel nouveau (musique, chant lyrique, installation sonore, photo, vidéo).
jeudi 17 & vendredi 18 mars : la Cie Artincidence et Keisuke Kanai
vendredi 25 & samedi 26 mars : Rumi Komatsubara, Sandra Dubs et Yo Xakabe
mardi 20& mercredi 21 avril : Yuki Yuko
@ Espace culturel Bertin Poirée
(voir carnet d’adresses)
réservations : 01 44 76 06 06 / info@tenri-paris.com
tarifs : 10 (réduit) / 12 euros


Ao no Kaze
www.mcjp.asso.fr
La chorégraphe américaine Susan Buirge s’intéresse depuis une dizaine d’années aux croyances traditionnelles, aux mythes fondateurs de l’Orient et du Japon. C’est ce qui l’a amenée à séjourner à la Villa Kujôyama à Kyoto en 1992 et 1993 pour mettre en scène son ‘Cycle des saisons’, réalisé avec des danseurs de Kyoto et un orchestre de musique gagaku. ‘Ae no kaze’, sa dernière création, trouve sa beauté et son rythme dans une danse ancienne du Japon, le kagura : une danse de transe, originaire d’Iwami et ancêtre du théâtre nô, soutenue par une musique aux formes répétitives (chants, flûtes et percussions). C’est l’ensemble Takatsu qui interprète ‘Ae no kaze’, une célébration naturaliste et codifiée de l’esprit du printemps.
vendredi 18 & samedi 19 mars, 20 : 30
@ Maison de la Culture du Japon à Paris
(voir carnet d’adresses)
tarifs : 15 euros / 12 euros (TR)


Perfectionner son japonais avec les mangas
Apprendre le japonais en lisant et en traduisant un manga, et pas n’importe lequel : les aventures du célèbre Kureyon Shinchan, un morveux de 5 ans qui respecte peu les adultes et nourrit pas mal de pensées impures pour son âge… Le manga de Usui Yoshito (décliné ensuite en série télé), lu puis traduit, est un bon moyen pour progresser en japonais, mais attention un minimum de connaissances est requis afin de pouvoir suivre les cours (50h de japonais minimum).
tous les mercredis, 18 :30 – 20 : 30, du 23 mars au 20 avril
@ Espace Japon
(voir carnet d’adresses)
20 euros / séance


Conférences : le théâtre kabuki et la presse japonaise
www.espacejapon.com
L’Espace Japon propose un cycle de conférences sur le Japon avec le mercredi 30 mars le théâtre traditionnel kabuki expliqué par Jean-Jacques Tschudin (professeur émérite à l’université Paris 7, spécialiste de théâtre et de littérature moderne du Japon, auteur du ‘Kabuki devant la modernité’ paru en 1995), et le lundi 18 avril un panorama de la presse japonaise dressé par l’un de ses grands connaisseurs en France, le journaliste Claude Leblanc (auteur du ‘Japoscope’ chaque année).
@ Espace Japon
(voir carnet d’adresses)
entrée : 2 euros / gratuit pour élèves et adhérents


Lectures de nouvelles de Yukio Mishima
Du Pèlerinage à la montagne à la mort en été, la comédienne Michèle Venard lit à voix haute et nue un florilège de nouvelles de Mishima :
20/04 – La Mort en été, Bouteilles thermos
18/05 – Patriotisme
lectures à 19 :00 précises
@ Studio de lecture du Centre 6
6 pass. Ch. Dallery, Paris 11e (code : V136)
01 48 05 90 53 / 01 42 39 21 61
10 euros/séance, 30 euros/cycle


Photos : DR
Réalisé par Guillaume Loiret et Postics


Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly 75015 Paris
Tél : 01 44 37 95 00
http://www.mcjp.asso.fr

Espace culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris
Tél : 01 44 76 06 06
bertin.poiree@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/asstenri


Centre Culturel Franco-Japonais
8/10 passage Turquetil 75011 Paris
Tél : 01 43 48 83 64
http://www.ccfj-paris.org

Espace Japon
9 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
tél : 01 47 00 77 47 / infos@espacejapon.com
http://www.espacejapon.com