Séoul
Incheon
Suwon
Gwangju
Daejeon
Jeonju
Daegu
Ulsan
Busan
Seogwipo

Du 31 mai au 30 juin, une partie de la coupe du monde de football se déroule en Corée, l'autre partie ayant lieu au Japon. L'occasion, pour Jipango, de vous présenter les 10 villes où auront lieu les 32 matches.

Séoul
Capitale de la Corée depuis 1394, Séoul dont le nom d'origine, Han-yang, n'est plus guère utilisé, a été rebaptisée au XIXe siècle par les diplomates occidentaux qui entendaient souvent les habitants parler de « So-ra-bol », c'est-à-dire la capitale. C'est aujourd'hui une mégapole de plus de 10 millions d'habitants qui garde peu de traces de son passé.
Il faut en priorité visiter le palais Gyeongbokgung construit par Taejo, le fondateur de la dynastie Joseon, en 1394. Il abrite, temporairement, le Musée national qui devrait, en 2003, être transféré au parc Yongsan.
Si vous avez un peu de temps, allez donc faire un tour au pied du Mont Namsan d'où l'on a une vue imprenable sur toute la ville. Vous y trouverez un village traditionnel, Namsan hanok village, reconstitué à partir de véritables maisons remontées ici pierre par pierre. Le week-end, on y présente des spectacles de musique et de danse. A ne pas manquer : le théâtre Nanta. Un spectacle coréen moderne sur le thème de la cuisine : des percussionnistes extraordinaires s'affrontent à coups de marmites, de casseroles, de cuillers en bois… Les légumes volent et le public est transporté.
Rens. : www.nanta.co.kr. Site de la ville de Seoul : www.visitseoul.net et www.seoulnow.net


Incheon
Situé à moins d'une heure de métro de Séoul, Incheon est un port moderne qui offre peu d'attrait touristique mais vous permettra de déguster des fruits de mer tout juste sortis des filets. Les meilleurs restaurants sont situés le long de la plage. Ne manquez pas de goûter la spécialité locale : le kkotgetang (soupe épicée de crabe bleu). Le 22 mai, dans le parc Hwadojin, les pêcheurs se livrent à un impressionnant rituel pour que le dieu de la mer leur accorde ses faveurs. Ce même jour et dans le même parc, se tient un marché artisanal traditionnel avec démonstrations de céramique par des artistes reconnus comme « trésors culturels vivants ».
Rens. : www.inpia.net (en anglais).

Suwon
Comme Incheon, Suwon est à portée de métro à partir de Seoul. En dehors de la forteresse Hwaseong, impressionnant fort militaire datant du XIVème siècle et classé au patrimoine de l'Unesco, vous pouvez passer une agréable demi-journée au village folklorique (à l'est de la ville) où a été reconstituée la vie d'autrefois avec ses céramistes, ses tisserands, etc.
Rens. : www.koreanfolk.co.kr
Pour tout renseignement concernant Suwon : www.2002suwon.net
Non loin de là se trouve un autre genre de village :
Everland : un immense parc à thème (le plus grand de Corée) avec un parc nautique, un zoo et même des courses de voitures !
Rens. : www.everland.com

Gwangju
Situé au sud-ouest de la péninsule, Gwangju est, avec 1,3 million d'habitants, la 5e ville du pays. C'est également la ville des arts puisque, depuis 1995, se tient, tous les deux ans une Biennale internationale qui rassemble des artistes du monde entier. Cette année, la Biennale a lieu du 29 mars au 29 juin dans le Centre de promotion et de Formation de Gwangju et dans le Grand Hall de la Biennale de Gwangju. Plus traditionnel, le Musée national de Gwangju conserve une étonnante collection d'objets découverts en 1976 dans un bateau de commerce chinois ayant sombré au large de Sinan voici plus de 600 ans. Certains de ces objets datent des dynasties chinoises Sung et Yuan.
L'une des grandes originalités de la ville de Gwangju est de posséder, en son centre une montagne (le mont Mudeungsan) haute de 1187 mètres. On y cultive des pastèques ainsi que le fameux thé « Chunseol » produit à partir des jeunes pousses qui percent la neige au printemps. C'est aussi le poumon vert de la ville à partir duquel on a une vue magnifique sur toute la région.
Autre spécialité de la ville : les kimchi, ces pickles variés qui accompagnent presque tous les plats coréens. Au mois d'octobre se tient, au musée folklorique du parc Jungoe, une grande fête du Kimchi où l'on peut non seulement les goûter mais également apprendre à les préparer.
En 1980, Gwangju fut le théâtre d'affrontements meurtriers entre les étudiants et la dictature miliaire qui fit de nombreuses victimes. Elles reposent dans la Tombe du 18 mai devenue le symbole de la lutte pour la démocratie.
Enfin, ne manquez pas, à 22 km au nord de Gwangju, le musée de bambou de Damyang, unique au monde. Plus de 1150 œuvres en bambou, modernes et anciennes, y sont exposées provenant non seulement de Damyang mais aussi de plusieurs pays. On peut aussi acheter des objets dans une boutique attenante au musée.
Rens. : www.metro.gwangju.kr

Daejeon
Cette ville est connue pour abriter la Daedeok Valley, la Silicon Valley coréenne et a donc une image très technologique. Pas étonnant, donc, que l'attraction principale soit le Parc Expo Science où sont organisées, en permanence, des expositions scientifiques. Pour les gourmets : la spécialité locale est le samgyetang, une soupe très nutritive réalisée en faisant bouillir un jeune poulet préalablement farci de ginseng, d'ail, de jujube et de riz gluant…
Rens. sur Daejon : www.metro.daejon.kr

Jeonju
Cette région est le « grenier à riz » de la Corée. La grande spécialité de Jeonju est le hanji, le papier de mûrier qui sert pour la calligraphie ainsi que pour les ombrelles et le éventails. Si vous êtes dans cette ville au mois de mai, ne manquez sous aucun prétexte le concours Daesaseupnori qui se tient dans le gymnase Ongoeul. Il est composé de 9 épreuves dont le fameux pansori, ce chant narratif typiquement coréen qui vous « prend aux tripes ».
Rens. sur Jeonju : www.jeonju.go.kr

Daegu
3e ville du pays avec 2,5 millions d'habitants, Daegu est la capitale coréenne du textile et de la mode. Au mois d'octobre se tiennent différents salons et défilés ainsi qu'un unique concours de Hanbok (costume traditionnel coréen).
Mais la grande originalité de la ville reste son grand marché de médecine traditionnelle chinoise :
depuis près de 350 ans, plus de 300 officines proposent une infinie variété de plantes médicinales tout au long d'un boulevard long de 800 mètres (Daegu Yangnyeongsi).
Si vous êtes à Daegu au mois d'octobre, vous apprécierez sans doute la fête internationale de la danse masquée d'Andong (Madangnori) ainsi que le festival coréen de marionnettes.
Pour toutes les activités et les ressources de Daegu : http://tour.daegu.go.kr (en anglais).
Ne quittez pas la région sans faire une excursion à Gyeongju, à 72 km à l'est de Daegu. Gyeongju est l'ancienne capitale de la dynastie de Silla (676-935). Outre le Parc des tumuli rassemblant un grand nombre de tombes royales (dont celle du Cheval volant, découverte en 1974), la ville abrite le fameux temple Bulguksa construit en 535 ainsi que la grotte Seokguram célèbre pour son Bouddha assis sculpté dans le granit blanc. Ces deux « trésors nationaux » sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

Ulsan
Ulsan est une ville essentiellement industrielle dont l'activité représente 12% de la production nationale. C'est là qu'est installé, entre autres, le géant de la construction navale Hyundai.
La ville elle-même offre peu de ressources sur le plan culturel mais recèle tout de même deux « trésors nationaux » : la pierre sculptée de Cheonjeonri sur laquelle sont représentés animaux et dessins géométriques et les pétroglyphes de Bangudae, un témoignage unique sur la période néolithique. Elle est sculptée de différents motifs humains et animaux en assez bon état de conservation.
Les gastronomes se régaleront à Ulsan, célèbre pour le poisson
cru ainsi que pour la viande de bœuf, tendre et juteuse, d'Eonyang et Bonggae, grillée sur la braise et consommée nature.
Il y a de très belles plages très proches du centre ville. Jugeon est célèbre pour ses galets noirs et Jinha pour les pins qui l'entourent.
Pour plus de renseignements : www.metro.ulsan.kr

Busan
Deuxième ville du pays avec 3,8 millions d'habitants, Busan est située à la pointe sud-est de la péninsule. Elle accueillera, en plus de la Coupe du monde, les Jeux Asiatiques 2002 (24 septembre-14 octobre). L'attraction la plus originale de Busan est son marché aux poissons « Jagalchi », créé au moment de la guerre de Corée et où, traditionnellement, des femmes viennent vendre des fruits de mer de toutes formes qu'il est possible de déguster sur place. La ville est également célèbre pour ses plages, très prisées des Coréens eux-mêmes, en particulier celle de Haeundae : deux kilomètres de sable blanc entourés de cerisiers…
Autre « spot » touristique important : le parc Geumgang avec ses toboggans en bois, ses courants bouillonnants et ses étonnantes formations rocheuses, situé juste à côté des sources thermales de Dongnae, au nord du centre-ville. On peut s'y rendre en téléphérique.
Enfin, depuis Busan, il est très facile de se rendre au parc maritime national de Hallyeo, entre les îles Geojedo et Yeosu : un archipel de plus de 400 îlots dont les côtes, très découpées, abritent des grottes extraordinaires à visiter en bateau.
Sur le plan culturel, Busan est célèbre pour son festival international du film (octobre) qui se déroule dans le quartier du cinéma (Nampo-Dong). Chaque année y sont présentés quelque 220 films de fiction et documentaires venus d'une soixantaine de pays.
Pour plus de renseignements : www.metro.busan.kr

Seogwipo
Destination favorite des jeunes mariés qui viennent ici passer leur lune de miel, l'île de Jeju est aussi appelée Samdado ce qui signifie « l'île aux trois attributs » : les pierres, le vent et les femmes… Tout un programme !
Seogwipo, station balnéaire au sud de l'île, est, en tout cas, un paradis pour tous ceux qui pratiquent la plongée : à quelques brasses des plages de sable blanc, ils trouveront des fonds sous-marins d'une richesse extraordinaire : coraux, fruits de mer, poissons multicolores…
Autres attraits de l'île : le mont Hallasan (1950 mètres), un volcan éteint devenu réserve naturelle d'animaux et de plantes ou encore
les spectaculaires cascades de Cheonjeyeon (3 chutes d'eau dont la première fait 22 mètres de hauteur) ou de Jeongbang.
Ne manquez pas, au mois de mai, la fête des 7 fées qui se déroule devant la cascade Cheonjeyeon (spectacle basé sur une légende locale) et la fête internationale des îles (de la mi-mai à la mi-juin) dans le complexe touristique d'Ora de l'île de Jeju.
Les deux spécialités culinaires de Seogwipo sont la soupe d'ormeaux, le jeonbokjuk, qui était dit-on, le plat favori de la famille royale, et le porc noir mariné dans une sauce au piment rouge et grillé.
Pour plus de renseignements : www.2002seogwipo.com

Quelques informations utiles
Train : achetez votre pass illimité en France.
Vous ferez de substantielles économies en achetant en France votre pass valable sur l'ensemble du réseau coréen. Vous pouvez choisir la formule 3 jours (42 $), 5 jours (64 $), 7 jours (80 $) ou 10 jours (93 $).
Renseignements et commande sur www.korail.go.kr

Football et méditation zen
Si vous n'aimez pas les hôtels internationaux et préférez une formule plus authentique, pourquoi ne pas essayer le séjour au temple. L'ordre bouddhique Jogye a mis à disposition des visiteurs 25 temples situés dans les villes où se déroulent les matches et où il est possible de séjourner deux à trois nuits. Les hôtes des temples pourront assister aux offices religieux et même s'initier à la méditation zen.
Réservations à partir du 20 avril sur www.worldinn.com ou par tél. (en français) : 0082-2-555-5555.

La coupe, tambour battant
Le festival des tambours de Séoul qui se déroule traditionnellement en octobre, est exceptionnellement avancé cette année du 28 mai au 6 juin pour coïncider avec la Coupe du monde. Ce festival de percussions auquel participent des musiciens venus du monde entier présentera cette année plus de 40 groupes dont une formation française.
Rens. : 0082-2-399-1668 ; fax 0082-2-399-1743
Photos : Office de Tourisme de Corée